Antoine BATTUT - racing Métro biarritz - 12 avril 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Racing Métro

Top 14, Racing Métro - Antoine Battut (troisième ligne): "On ne va pas pleurer sur notre sort"

Battut: "On ne va pas pleurer sur notre sort"

Par Anthony Tallieu
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/05/2014 à 11:18 -
Par Anthony Tallieu - Le 08/05/2014 à 11:18
Le Racing-Metro prépare son barrage à Ernest-Wallon après avoir encaissé sa plus lourde défaite de la saison, à Montpellier (44-10). Pour le capitaine Antoine Battut, l’heure est à la remobilisation pour un groupe francilien en quête de rebond vendredi à Toulouse.

Après une saison à se battre pour terminer dans les six derniers, c’est presque le plus dur qui commence pour le Racing…

Antoine BATTUT: On a attendu toute la saison pour jouer ce match. C’est presque dommage qu’il arrive déjà vendredi car on n’a pas le temps d’en profiter, on est très vite dans le travail. On va forcément donner le maximum.

Le fait de ne pas pouvoir jouer ce barrage à domicile a-t-il été vécu comme un gros coup dur par le groupe ?

A.B.: C’est un coup dur pour les supporters, ça c’est certain ! Après, c’est aussi une question de statistiques. Une seule équipe s’est qualifiée à l’extérieur lors d’un barrage. Si on se penche sur ces chiffres, c’est clair que c’est difficile. Maintenant, on est des grands garçons et cette situation, on se l’est cherchée. On devait prendre un point de bonus défensif à Montpellier et nous avons échoué. On ne va pas aujourd’hui pleurer sur notre sort, et on va se rendre à Toulouse pour faire du mieux possible.

La claque reçue à Montpellier a-t-elle laissé des traces après cinq victoires consécutives ?

A.B.: Il y a deux façons de le voir. C’est vrai que c’est difficile de préparer un quart de finale après une défaite aussi lourde, mais c’est aussi toujours bon une petite remise en question. Cela nous est arrivé quelques fois cette saison. Là, c’est bien que cela nous soit tombé dessus avant les phases finales et pas justement au moment du barrage. On va essayer de rebondir de la meilleure des manières, mais on est confiant car on sait ce qu’on sait faire. Nous sommes certes revenus de loin mais nous avons réalisé une belle deuxième moitié de championnat. Il faut aussi tempérer le score du match contre Montpellier. Même s’il faut reconnaitre les qualités de la défense héraultaise, j’ai rarement connu dans ma carrière autant de malchance, avec ces contres et ces interceptions. Tout un concours de circonstances qui a fait qu’à vingt points d’écart, le match était déjà plié et une grande partie des joueurs avait déjà basculé sur le quart de finale.

" On va essayer de rebondir de la meilleure des manières""

Quel est votre sentiment sur cette équipe de Toulouse, qui a réussi à accrocher un barrage à domicile malgré une saison pas toujours évidente ?

A.B.: J’aimerais bien avoir des saisons compliquées comme eux ! Ce qu’on voit, c’est qu’ils sont toujours là. Malgré une saison difficile, ce qui m’inquiète, c’est qu’ils sont quatrièmes, avec deux victoires de moins que nous mais un nombre important de bonus offensif à la maison. On sait qu’ils sont très difficiles à manœuvrer chez eux. Ils ont mal voyagé cette année, mais ils ont aussi toujours très bien reçu. Forcément, ce ne sera pas simple pour nous.

Toulouse-Racing est le remake de l’affiche de l’an dernier au même stade de la compétition. Malgré la défaite, l’équipe est-elle plus forte de cette expérience ?

A.B.: Pas forcément car le staff est différent et l’équipe a pas mal changé. Cela peut éventuellement nous aider à nous motiver un peu plus car l’an dernier, nous n’avions tenu qu’une seule mi-temps. On va peut-être essayer d’en tenir une et demie cette fois, et si on y arrive pourquoi pas même les deux !

Vendredi, ce seront les deux meilleures défenses du Top 14 face à face. La solidité défensive va-t-elle être plus déterminante que la qualité offensive ?

A.B.: Tout va compter dans un match de phases finales ! Déjà l’engagement, l’équipe qui en voudra le plus, et évidemment la défense qui aura une part importante dans cette rencontre et comptera pour beaucoup. Je rajouterais surtout à la solidité défensive, la discipline, cette capacité à pouvoir défendre sur plusieurs temps de jeu.

Battut - Racing - 26 octobre 2013
Battut - Racing - 26 octobre 2013 - DPPI
 
 

commentaires


  • Thomas Roux10/05/2014 11:57

    Effectivement :)

  • pierrick209/05/2014 00:26

    "Après une saison à se battre pour finir dans les six derniers " . Vous vous relisez sur Eurosport avant de poster ?

  • wisniewski9208/05/2014 20:42

    Enfin qqun qui parle de la chance qu'a eu Montpellier de la 1ère a la dernière minute samedi dernier!!! J’espère que ça s’équilibrera a Toulouse!