Montage Meilleur piliers droit - Wihongi, Hayman, Johnston - Rugbyrama
 
Top 14

Top 14: Classement des meilleurs piliers droits de la saison

Classement des meilleurs piliers droits de la saison

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 13/06/2013 à 17:28 -
Par Rugbyrama - Le 13/06/2013 à 17:28
Suite de notre Top 5 des meilleurs joueurs du Top 14 poste par poste avec ce vendredi les piliers droits. Les Sudistes sortent nettement du lot.
 
Icon Sport

1: Carl HAYMAN (Toulon) – Considéré comme l’un des meilleurs piliers droits de l’histoire des All Blacks, le Toulonnais Carl Hayman a été l'un des éléments de base du pack du RCT cette saison. Surtout, après une première année où il a dû s'adapter aux mêlées françaises, le Néo-Zélandais (33 ans, 45 sélections) s'est avoué constant tout au long de l'exercice. Redoutable dans l’épreuve de la mêlée fermée, Hayman a confirmé également qu’il était un excellent défenseur, terminant souvent dans les meilleurs plaqueurs de son équipe. Un véritable atout pour le RCT depuis son arrivée dans le Var.

2: Karena WIHONGI (Castres) – Si Castres a réussi à remporter le bouclier de Brennus, Karena Wihongi n'y est pas étranger. Véritable force de la nature (130kg), le Néo-Zélandais a parfaitement calé le côté droit de la mêlée tarnaise. Le duo Traves-Labit en a fait un élément indispensable, s'appuyant sur sa belle tenue en mêlée mais aussi sa puissance à l'impact. Expérimenté (33 ans), Wihongi demeure également mobile et solide en défense. La poutre tarnaise a sorti une prestation de haut vol en finale du Top 14.

Icon Sport

3: Census JOHNSTON (Toulouse) – Depuis de nombreuses saisons, le Samoan (32 ans, 39 sélections), Census Johnston, fait preuve d’une grande régularité. Craint pour ses bonnes dispositions en mêlée fermée, il a été beaucoup utilisé par Guy Novès et son staff, qui ne pouvaient pas se passer d'un tel élément. Les Toulousains se sont souvent servis de sa puissance (132 kg) pour aller défier la défense adverse et l’user physiquement.

4: Luc DUCALCON (Racing-Métro) – Le pilier international du Racing, Luc Ducalcon (29 ans, 14 sélections), est entré dans une nouvelle dimension cette saison. Très bon techniquement en mêlée fermée, il fait aujourd’hui figure de référence française à son poste au même titre que Nicolas Mas. Très dense (120kg), il n’était pas étranger à la bonne forme de la mêlée Ciel et Blanc. Sa titularisation contre les Blacks lors du premier test est à surveiller de près.

Icon Sport

5: Neemia TIALATA (Bayonne) – Nombreux étaient ceux qui voyaient le droitier néo-zélandais, Neemia Tialata (30 ans, 43 sélections avec les All Blacks), s’offrir une pré-retraite tranquille sur la côte basque. Cette saison, il a fait taire bon nombre de ses détracteurs. Après une première année en dent de scie où certains ont notamment pointé du doigt sa passivité, il s’est avéré disponible (18 titularisations), concerné et enfin performant. Très puissant (1.87m pour 126kg), le Samoan d’origine demeure difficile à stopper. Irrégulier toutefois sur le plan de la discipline.

Et aussi : Zirakashvili, Kotze (Clermont), Slimani (Stade français).

Retrouvez samedi notre Top 5 des deuxième lignes et votez pour le meilleur de la saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×