Timoci NAGUSA - 20.04.2013 - Bayonne Montpellier - 25 eme journee de Top 14 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14 - Bilan: Montpellier, satisfaisant mais…

Bilan: Montpellier, satisfaisant mais…

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/06/2013 à 16:41 -
Par Midi Olympique - Le 14/06/2013 à 16:41
Encore une fois éliminé en barrages de Top 14, les Montpelliérains ont effectué un gros recrutement pour franchir un cap la saison prochaine.
 

TOUR D'HORIZON

Il est incontestable que Montpellier à réalisé une bonne saison. Une saison dont beaucoup d’équipes se seraient contentées en tout cas. Quart de finaliste de la H Cup, barragiste en Top 14, le MHR s’est montré régulier dans ses prestations tout au long de l’année. Toutefois, les supporters héraultais regretteront sans doute que leur club n’ait pas réussi à remporter un match couperet ni en championnat ni en Coupe d’Europe, à chaque fois éliminé par plus fort que lui (Clermont en H Cup et Castres en Top 14).

LE TOP : Le quart de finale de H Cup

Habitués depuis quelques saisons à jouer les phases finales de Top 14, les Montpelliérains n’avaient encore jamais goûté à ce plaisir à l’échelle européenne. Pourtant dans une poule pas évidente aux côtés de Toulon, de Cardiff et de Sale, les Héraultais ont réalisé un parcours presque sans faute puisqu’ils ne se sont inclinés qu’à l’occasion de leur déplacement à Mayol. Qualifié comme meilleur deuxième, le MHR a ensuite butté en quart de finale face à Clermont, après avoir résisté une grosse demi heure sur la pelouse de Marcel-Michelin. Malgré cette défaite, la campagne européenne 2012-2013 s’est avérée prometteuse et il est fort possible qu’à l’avenir, on retrouve plus fréquemment les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo à ce stade de la compétition.

LE FLOP : Bis repetita en championnat

Il n’y a certes rien de honteux à terminer cinquième de la saison régulière en championnat. L’immense majorité des clubs signeraient d’ailleurs pour une place de barragiste avant le championnat. Ce classement semble toutefois légèrement frustrant pour les Montpelliérains, qui, comme la saison dernière, ont été contraints de se déplacer pour jouer leur barrage. Et comme l’année dernière, ils se sont inclinés face aux hommes de Laurent Labit et Laurent Travers. Une défaite lourde, 25-12, mais l’écart au score aurait encore pu être plus conséquent tant les Castrais ont semblé maîtriser la partie Là encore, s’incliner contre le futur champion de France n’a rien de blâmable, mais, on peut regretter que depuis sa magnifique qualification en finale du Top 14 en 2011, le MHR ne parvienne pas à s’approcher du Top 4, ce qui lui offrirait la chance de recevoir en barrage, et donc de rêver (encore) plus grand.

LE JOUEUR : Alexandre Bias

Icon Sport

Arrivé de Brive en début d’exercice, le flanker a peut-être réalisé la meilleure saison de sa carrière à 32 ans. Malgré une concurrence féroce à se poste, Alexandre Bias est parvenu à bousculer une hiérarchie qui semblait établie contraignant Mamuka Gorgodze à évoluer en deuxième ligne et reléguant John Beattie à un rôle de doublure dont il n’avait plus l’habitude.

LA REVELATION : Maximiliano Bustos

Icon Sport

Absent des six premières feuilles de matchs de la saison du MHR, le pilier droit argentin a ensuite été présent sur les 21 suivantes en championnat. Il a d’ailleurs été titularisé à 12 reprises sur les 15 derniers matchs de l’année, preuve s’il en est de la confiance sans faille que lui accordent Fabien Galthié et Mario Ledesma à un poste où les Héraultais n’ont pas été épargné par les blessures.

L’AVENIR...

L’année prochaine, c’est certain, Montpellier ne pourra plus se cacher et son recrutement conséquent engendrera une obligation de résultat pour Fabien Galthié. S’il existe encore un flou sur la venue du trois-quarts néo-zélandais, René Ranger, les venues de Nicolas Mas, Mickaël Ivaldi, Jonathan Pélissié, Anthony Floch ou encore Jim Hamilton sont assurées. Des renforts de poids qui pourraient ainsi permettre au MHR de rivaliser à armes égales avec les très gros morceaux du Top 14. C’est en tout cas l’objectif clairement affiché par l’encadrement.

Classement général : 5e, 73 points

Classement attaque : 7e, 570 points

Classement défense : 6e, 520 points

Meilleur réalisateur : Benoit Paillaugue (179 points)

Meilleur marqueur : Timosi Nagusa (7 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×