Top 14

Top 14, 26e journée: Les pronostics de rugbyrama.fr


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 03/05/2013 à 15:21 -
Par Rugbyrama - Le 03/05/2013 à 15:21
Les pronostics de rugbyrama.frRetrouvez tous les pronostics de rugbyrama.fr pour les rencontres de la 26e journée avec l'affiche Racing-Métro-Castres et le duel languedocien entre Montpellier-Perpignan. Nous voyons deux bonus offensifs et deux bonus défensifs.
 

Les matchs phares:

Racing-Métro-Castres: Ce match de la 26e et dernière journée de Top 14 apparaît comme celui avec le plus grand enjeu. Pour les Franciliens, l'équation est simple. S'ils veulent recevoir lors des barrages, il faut qu'ils l'emportent sur Castres avec le bonus offensif et ne pas laisser le bonus défensif à son adversaire. S'ils y parviennent, cela constituerait un avantage de taille, surtout quand on sait que les Racingmen ne sont jamais parvenus à la finale depuis leur remontée en Top 14, en 2009. Pour le CO, la victoire n'est pas une nécessité absolue. Toutefois, perdre face à un concurrent direct ne permettrait pas aux hommes du duo Travers-Labit d'appréhender les phases finales sereinement. Malgré la supériorité du Racing-Métro, les coéquipiers de Caballero lâchent rarement à l'extérieur (7 défaites dont 4 avec le bonus), et devraient ramener le bonus défensif.

Montpellier-Perpignan: Le coach montpelliérain a été très clair pendant cette semaine. Pour lui, les chances qu'a son équipe de recevoir en barrages sont quasi-nulles. Et ce même si Montpellier enregistre les retours des ailiers Artru et Audrin, et surtout du demi d'ouverture international, François Trinh-Duc. Pour Perpignan, la défaite à Aimé-Giral en demi-finale du Challenge européen contre le Stade français (22-25), qui s'est dessinée quelques minutes avant le terme du match, a laissé des traces. Au sens propre comme au figuré, puisque Mafi et Tuilagi se sont blessés, rejoignant les Vahaamahina et Mas. Quant à Dan Leo, il a écopé de deux semaines de suspension. Le MHR devrait en profiter pour offrir un succès à son public et devrait être en mesure de décrocher le bonus offensif.

Clermont-Bordeaux-Bègles: Avant la finale historique contre Toulon en H Cup, Clermont à l'occasion, lors de la réception de Bordeaux-Bègles, de déjà rentrer dans l'histoire. En effet, si les Auvergnats l'emportent lors de cette dernière journée, ils enchaîneront une 60e victoire consécutive à domicile, dépassant le record établi par le Stade français (entre 2004 et 2008). Surtout que le coach de l'UBB, Vincent Etcheto, a annoncé effectuer une revue d'effectif, laissant les habituels titulaires Avei, Talebula et Florea au repos. Mais pour la dernière d'Anthony Floch au Michelin, peu de doutes sur le fait que l'ASMCA sortira vainqueur de cette partie et terminera première de la phase régulière.

Les autres rencontres...

Toulon-Agen: Après la satisfaction liée à la finale de H Cup décrochée le week-end dernier contre les Saracens (24-12), il sera sûrement difficile pour les Varois de se replonger dans cette dernière journée de Top 14, contre Agen. Cependant, il s’agit de l'ultime rencontre des Toulonnais devant leur public de Mayol. Et Laporte prévient: "Il n’y a rien qui remplace les matchs, il faut garder le rythme." La formation victorieuse à Twickenham devrait donc connaître peu de modifications. Pour Agen, l’état d’esprit n’y est plus. Les joueurs ne se sont pas entraînés jeudi, en désaccord avec le président Tingaud. La sanction risque d’être immédiate, avec une large victoire du RCT, qui empochera sûrement le bonus offensif.

Toulouse-Grenoble: Certes, Toulouse est toujours là, à l'affut, à la troisième place du championnat. Mais pour la première fois en trois ans, les joueurs de Guy Novès ne figurent pas au sommet du classement au terme de la première phase. Lors de cette 26e journée, ils reçoivent des Grenoblois qui ont décidé de faire tourner, en lançant de jeunes joueurs (Goumat, Ekenov, Lescadieu et Guéry). Les adieux des figures emblématiques du Stade (Jauzion et Poux) devraient se faire sous les meilleurs auspices, et les doubles tenants du titre pourraient envoyer un signal fort à leurs futurs adversaires en remportant cette partie.

Biarritz-Stade français: Cette affiche avait tout d'une finale avant l'heure. Pas de Top 14, où les deux formations sont loin des cimes, mais de Challenge européen. Seulement voilà: Biarritz n'a pas tenu plus d'une mi-temps contre le Leinster, encaissant une correction à Dublin (44-16). Au contraire, les Parisiens sont allés s'imposer à Perpignan et planent littéralement en cette fin de saison, avec quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues. Une partie qui s’effectuera sans le talonneur biarrot, Benoît August, suspendu par l’ERC, et qui espérait terminer sa carrière face à son ancien club. Victoire des Biarrots en perspective.

Mont-de-Marsan-Bayonne: À l'évidence, les Montois, depuis qu'ils savent qu'ils sont officiellement relégués en Pro D2, ne sont plus du tout dans le coup. Alors que les Landais avaient accroché bon nombre d'équipes en début d'année 2013 (défaites contre Biarritz (18-19), Toulouse (12-16), Toulon (15-9) et Agen (9-3)), ils ne parviennent plus à sortir la tête de l'eau, encaissant en moyenne 35 points par match sur les 8 dernières rencontres. L'un des meilleurs contre-exemples se nomme Bayonne, l'adversaire du week-end. Les Basques n'ont perdu qu'une fois depuis fin février (à Bordeaux-Bègles, 39-13) et déploient un jeu ambitieux (27 points de moyenne sur les 5 derniers matchs). Nous voyons une victoire à l'extérieur des hommes de Lanta et Deylaud, avec le bonus défensif pour Mont-de-Marsan.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×