Sowerby - Grenoble Toulon - 20 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 25e journée, Grenoble-Toulon (25-24) - Toulon perd son trône de leader

Toulon perd son trône de leader

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2013 à 10:35 -
Par Rugbyrama - Le 21/04/2013 à 10:35
Longtemps en tête, Toulon a été crucifié en fin de rencontre par Grenoble et un essai de Pelissié (25-24). Le RCT laisse le fauteuil de leader à Clermont.

C’est une certitude, les supporters toulonnais ont connu des samedis plus pénibles. Quatre heures avant le coup d’envoi de la rencontre, ils savaient que leurs protégés, sans jouer, avaient déjà leur billet pour les demi-finales en poche. Restait aux hommes de Bernard Laporte de terminer cette douce journée en apothéose en s’imposant à Grenoble. A deux minutes près, la fête était totale. Mais c’est au final Grenoble qui basculait dans l’ivresse grâce à l’essai sur le fil de Jonathan Pélissié (80e).

La composition de départ varoise très remaniée en prévision de la demi-finale de H-Cup contre les Saracens, et la qualification déjà assurée pour les demi-finales du Top 14, pouvaient laisser présager une certaine décontraction du RCT. C’était sans compter sur l’esprit compétiteur des Toulonnais, soucieux de boucler en beauté une saison régulière des plus réussies et de ne pas se faire damer le pion par Clermont. En une mi-temps, les partenaires de Joe Van Niekerk balayaient tout soupçon de laisser-aller, eux qui inscrivaient trois essais (7e, 14e, 25e). Une première période parfaitement gérée par un Toulon joueur dont la seule ombre au tableau était la faiblesse du côté droit de sa mêlée et un Chilachava dont l’essai ne suffisait pas à masquer une prestation cauchemardesque.

Grenoble renversant

A 21-6 à la pause en faveur du RCT, on voyait mal comment les Isérois, étouffés durant tout le premier acte, pouvaient inverser la tendance. Comme toute dramaturgie, il fallait un coup de théâtre. Le RCT avait l’occasion d’enfoncer le clou peu après le retour des vestiaires. Si Messina jouait bien une situation de supériorité numérique, le match était sans doute plié. Au lieu de cela, une interception de Ninard qui amenait l’essai de l’espoir pour le FCG (50e), et le début d’une remontée fantastique. Volontaires et appliqués mais en manque de rythme, les titulaires d’un jour côté toulonnais connaissaient logiquement une baisse de régime à partir de l’heure de jeu.

Sans essence dans le moteur et avec une lucidité amoindrie qui les conduisait à plus d’indiscipline, les Rouge et Noir sombraient lentement pour se faire crucifier en fin de partie. Sans doute vexés de voir débarquer en Isère une équipe bis du RCT, les hommes de Fabrice Landreau ont su se transcender pour offrir à leur public du Stade des Alpes un dénouement épique avec la tête de la locomotive varoise en guise d’épilogue d’une saison plus qu’aboutie pour le promu. En voyant toute l’énergie qu’ils ont mis pour renverser la vapeur et empêcher Toulon de retrouver son fauteuil de leader, on en aurait presque oublié qu’ils ne jouaient que pour l’honneur.

 
 

commentaires


  • fredovoiron25/04/2013 07:31

    S il comprend pas qu un promu sois fou de joie de taper un 1/2 finaliste type rct je le plains ... Ceci dis malgres ses stars il a toujours rien gagné le mourad....

  • fred98523/04/2013 22:05

    Quelle humilité de la part de MB qui critique le bonheur des Grenoblois qui ont réussi un beau coup. Ce dernier oublie de dire que, s'il avaient envoyé l'équipe bis (soi disant...) c'était parce qu'ils ne craignaient pas les Grenoblois et qu'ils s'attendaient à les battre tranquillement. Ahhhh l'humilité Mourad, la connais tu vraiment ?

  • Styks6323/04/2013 09:14

    Personnellement, j'ai été choqué autant par les propos de l'un que de l'autre. Par contre je vois une différence importante entre ces 2 déclarations : Best à fait son commentaire en fin de match, à chaud. On sait bien que parler à chaud est une chose très difficile, que l'émotion est telle que nos propos peuvent dépasser notre réelle pensée. C'est ce qui est arrivé à Best. Et je suis le 1er à dire qu'en tant que joueur pro, ça ne doit pas arriver. D'autant plus quand, comme ça a été le cas ici, ça laisse transparaitre un mauvais état d'esprit et un manque de respect envers l'adversaire. Donc très très mauvais point pour lui, et je comprend totalement que ça ai rendu fou les supporters et joueurs du RCT. MB, lui, à fait sa déclaration dimanche ou lundi, il a donc eu largement le temps de mesurer et peser chacun de ses mots... Donc il n'a pas la circonstance atténuante de la déclaration "à chaud". Il est complètement dans le faux pour le coup, et son attitude n'est vraiment pas digne d'un président de club. D'habitude, ses déclarations "boderline" me font plutôt rire...mais là n'est plus "borderline", il a dépassé la ligne des 2 pieds...et ce n'est pas acceptable ! Je pense et espère quand même qu'une majorité de supporters du RCT ont trouvé les propos de MB déplaçé et irrespectueux !