Remi Bonfils - 24.03.2013 - Toulouse Stade Francais - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Stade français-Racing Métro: Un derby avant une demie

Stade français: Le derby avant de penser à la demie

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/04/2013 à 17:47 -
Par Rugbyrama - Le 18/04/2013 à 17:47
Le talonneur du Stade français Rémi Bonfils se prépare à une fin de saison excitante. Les Parisiens sont en effet à dix jours d’une demi-finale européenne. Mais avant, ils devront disputer le derby face au Racing au Stade de France ce week-end. Deux rencontres que le Parisien pur souche attend avec impatience.

Rémi Bonfils s’est fait sa place dans l’effectif parisien cette saison. Remplaçant de luxe, il confirme tous les espoirs placés en lui. Sur le site de son club, il a livré ses impressions sur la fin de saison qui attend le Stade français, avec en ligne de mire, la demi-finale d’Amlin Cup contre Perpignan. Cette compétition pourrait en effet sauver la saison des Parisiens car en cas de victoire finale, ils retrouveraient la H Cup qu’ils ont quitté voilà trois ans déjà. Une véritable opportunité pour le club qui cherche à se donner un second souffle depuis la fin des années Guazzini. Après trois saisons délicates, les Parisiens veulent se tourner vers l’avenir et préparer notamment la saison prochaine: "Je pense qu’il faut ne pas trop regarder derrière soi. Ça ne sert à rien de vivre dans le passé et sur des regrets. Par contre, il faut savoir construire sur les défaites, apprendre de ses erreurs et réfléchir aux points à améliorer. On essaye donc de se tourner vers le futur". 

Bonfils: " Revivre l’expérience d’il y a deux ans "

Il y a deux ans, lors de la saison 2010/2011, le Stade français était parvenu à se qualifier en finale du Challenge européen. Mais une nouvelle fois, les Parisiens s’étaient inclinés en finale contre les Harlequins (18-19). Rémi Bonfils était d’ailleurs titulaire lors de ce match. Mais le souvenir de la défaite semble effacé des têtes et seul subsiste celui de jouer une finale. Le talonneur confirme: "On ressent de l’excitation ! On a vraiment à cœur de se qualifier et de revivre l’expérience d’il y a deux ans contre les Harlequins. Mais il y a aussi un peu de tension car c’est une demi-finale. On essaye surtout de se mettre une pression positive afin d’être performant". 

Une pression positive qui se base sur les dernières excellents prestations du Stade français. "Il y a eu la victoire à Agen mais aussi et surtout celle à Bath qui nous a offert une qualification en demi-finale du Challenge Européen. On a réussi à mettre en place ce qu’on avait travaillé pendant la semaine et on y a ajouté cette notion de plaisir. Ça nous fait beaucoup de bien et ça devrait nous permettre d’aborder cette semaine un peu plus sereinement". Mais cette demi-finale s’avère d'ores et déjà très disputée car les Parisiens iront défier les Perpignanais à Aimé-Giral. L’Usap qui reste aussi sur une excellente série, car après avoir éliminé Toulouse, le champion de France, en quart de finale, les Sang et Or se sont offerts le scalp des Biarrots, autres demi-finalistes de l’Amlin Cup, le week-end dernier. Rémi Bonfils sait à quoi s’attendre: "Pour être honnête, on essaye d’aborder ce match sans se poser trop de questions. A l’extérieur ou à domicile, ça reste une demi-finale. On sait qu’on n’aura pas le public derrière nous à Aimé-Giral, qui est un stade avec une grosse ferveur et un soutien très fort pour les Perpignanais. On se resserrera vraiment derrière cette adversité afin de produire le meilleur rugby possible".

Bonfils: " Gagner le derby nous tient vraiment à cœur "

Avant de penser à l’Europe, le Stade français ne doit pas oublier qu’il doit disputer l’un des matchs les plus importants de leur saison. Le derby face au Racing-Métro au Stade de France. Même si l'intérêt ne sera que symbolique, cette rencontre reste le match à ne pas perdre pour les joueurs, les supporters et les dirigeants. Histoire de montrer au club de Jacky Lorenzetti que le Stade français n’est pas mort et que la lutte pour la domination du rugby parisien n’est pas terminée.

Ce match sera aussi l’occasion pour les coéquipiers de Rémi Bonfils de garder le rythme et préparer au mieux le match de Coupe d’Europe. "Il n’y a rien de mieux que de gagner pour préparer une rencontre importante. On sait que ça va être très compliqué. Le Racing est une très bonne équipe. Tout ce qu’elle fait, elle le fait de manière très propre et très appliquée. Elle sait notamment dominer physiquement ses adversaires. On va essayer de mettre les bons ingrédients pour pouvoir remporter cette rencontre. C’est le dernier match au Stade de France mais aussi à domicile et qui plus est contre le Racing. On va tout faire pour rester sur cette dynamique et réaliser une grosse performance. Gagner le derby nous tient vraiment à cœur". Il est clair que le Stade français ne fera pas l’impasse sur ce match ô combien important pour le moral mais aussi pour l’honneur.

 
 

commentaires


  • bernatsalles20/04/2013 11:08

    Oui battez les comme ça ça sera du pain béni pour Biarritz ^^

  • shudo19/04/2013 13:28

    Surtout pas de blesses ni de faute de discipline, nous nous n'auront pas le chance d'avoir une commission de discipline complesante.

  • pays5019/04/2013 13:02

    J'espère que votre parie sera juste, car cela veut dire que nous gagnerons la alim cette année