Scott Spedding - 30.09.2012 - Biarritz / Bayonne - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Spedding: "Être à fond jusqu’au bout"

Spedding: "Être à fond jusqu’au bout"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/01/2013 à 10:03 -
Par Rugbyrama - Le 24/01/2013 à 10:03
Après deux victoires en Challenge européen, l'Aviron bayonnais reçoit le Castres Olympique dans le cadre de la 16ème journée de Top 14. L'arrière de l'Aviron, Scott Spedding, revient sur la campagne européenne et livre ses impressions sur son futur adversaire.
 

Comment préparer une rencontre de Top 14 après un match gagné sans réelle opposition en Challenge européen (ndlr 54-0 contre les Italiens de Mogliano) ?

Scott SPEDDING : Ce match nous a aidés à mettre notre jeu en place. On a pu tester certaines combinaisons et on a bien fait tourner le ballon. Mais ce n’était pas vraiment une bonne préparation pour le match de jeudi soir. Castres est une très grosse équipe et on va devoir s’employer.

Est-ce que ces deux victoires en Challenge vous ont donné davantage de confiance ?

S.S : C’est sûr que quand un groupe enchaîne les victoires c’est toujours bon pour la cohésion. Le Challenge nous a permis de nous relancer. Contre Newport nous étions menés 16-6 à la mi-temps et on a réussi à revenir en fin de match pour décrocher la victoire (25-22). C’est le genre de victoire qui fait du bien dans l’esprit de l’équipe.

Sur quel point avez-vous le plus travaillé cette semaine ?

S.S : Nous n’avons pas forcement axé notre préparation sur un point ou un autre. On a examiné le jeu castrais à la vidéo, c’est une équipe très puissante et compliquée à manœuvrer. Nous allons juste jouer notre jeu et tout donner pour remporter la victoire.

Au match aller vous aviez marqué dans les deux premières minutes et puis plus rien. Comment allez-vous remédier à ça ?

S.S : Nous avions bien commencé le match à Pierre-Antoine. Nous avions fait soixante bonnes minutes. Mais contre les grandes équipes il faut jouer quatre-vingts minutes et jeudi soir il faudra être a fond jusqu’au bout. Le match se déroulera sûrement dans des conditions difficiles et ce sera très serré.

A Castres vous aviez eu des problèmes en conquête, pensez-vous que ce sera la clé du match ?

S.S : La conquête est toujours la clé du match. C’est vrai qu’à l’aller les Castrais nous avaient largement dominés dans ce secteur. Depuis nous avons beaucoup travaillé et on a fait beaucoup de progrès. Dans ce domaine on peut désormais rivaliser avec les plus grandes équipes.

Sur le plan personnel, ce match constitue-t-il un défi ?

S.S : Nous allons jouer dans des conditions difficiles. Il va y avoir beaucoup de jeu au pied et je vais être sollicité tout le match. Je vais devoir être concentré et appliqué pour faire avancer mon équipe derrière moi.

Êtes-vous heureux de retrouver votre ancien coéquipier et compatriote, Antonie Claassen ?

S.S : C’est un très bon ami à moi, on s’appelle souvent au téléphone. D’ailleurs je sais qu’il est arrivé depuis hier dans le pays basque. C’est un excellent joueur et un élément essentiel dans l’effectif castrais, on va devoir le surveiller. On se retrouvera à la fin du match en espérant que je sois plus heureux que lui.