Médard - Toulouse - 9 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Médard: "Comme un enfant de 12 ans !"

Médard: "Comme un enfant de 12 ans !"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/11/2012 à 16:11 -
Par Rugbyrama - Le 10/11/2012 à 16:11
L’ailier toulousain, Maxime Médard, a regoûté aux joies de la victoire contre Montpellier (27-9). Après huit mois d’absence, il s’est même illustré en inscrivant un essai plein d’opportunisme.

Pouviez-vous rêver mieux pour votre retour?

Maxime MEDARD: Non ! La victoire est au bout et je n’avais pas forcément envisagé de marquer un essai… Ce n’est que du bonheur. J’avais l’impression d’être un enfant de douze ans qui arrive chez les grands. Je n’avais pas eu la chance de jouer avec les Espoirs la semaine dernière car ils évoluaient sur un terrain synthétique (à Bayonne, NDLR) donc j’avais quelques appréhensions mais tout s’est bien passé.

Après huit mois d’absence, vous marquez sur votre troisième ballon touché.

M. M.: Oui, c’est vraiment génial, je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens. Le problème, c’est que je dois payer une bouteille de champagne à chacun de mes coéquipiers, comme je leur avais promis en cas d’essai…Plus sérieusement, le plus dur reste à venir pour retrouver mon niveau et ma place au retour des internationaux.

Qu’avez-vous ressenti au moment d’aplatir dans l’en-but?

M. M.: Quand on est blessé, on se bat au quotidien contre soi-même: il n’y a personne pour nous lever le matin et nous motiver. Heureusement j’ai fait des rencontres exceptionnelles lors de ma rééducation (effectuée au CERS de Capbreton, NDLR.) et mon geste de joie était adressé à toutes ces personnes qui m’ont aidé pendant cet épisode douloureux.

Où en êtes-vous physiquement?

M. M.: Physiquement, tout va bien, j’ai bien travaillé avec Zéba Traoré (le préparateur physique du Stade toulousain, NDLR) mais ce sont les repères sur le terrain qui ne sont pas forcément au rendez-vous…J’ai réalisé des déplacements inutiles et je dois régler encore tous ces détails de positionnement. Mais les sensations reviendront au fil des matchs.