Martial - Castres Toulon - 22 septembre 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Martial: "Il ne faudrait pas que tout s'écroule"

Martial: "Il ne faudrait pas que tout s'écroule"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/11/2012 à 08:51 -
Par Rugbyrama - Le 21/11/2012 à 08:51
Ce mardi, les Castrais, quatrièmes du Top 14, ont repris le chemin de l'entraînement. L'ailier Romain Martial savoure ce retour aux affaires après une coupure bienvenue, de dix jours. Le Tarnais se projette déjà, avec ambition, sur les prochains défis du Castres olympique.
 

Comment s'est passée la reprise de l'entraînement, ce mardi, après dix jours de coupure ?

Roamin MARTIAL: Cela a fait beaucoup de bien de couper, surtout mentalement. Physiquement, ça va, nous n'en sommes qu'en novembre, nous ne souffrons pas. Tout le monde a bien pu souffler et est revenu avec la tête reposée, ça s'est vu dès le premier entraînement. Il y avait énormément d'enthousiasme lors du rugby à toucher. Ca rigolait beaucoup. Comme il n'y a pas de matchs ce week-end, ça permet une reprise en douceur.

Ces vacances étaient de plus bien méritées après quatre victoires consécutives en Top 14...

R.M: Oui, nous sommes partis avec le sentiment du devoir accompli après avoir réussi à enchaîner deux victoires à l'extérieur. Le groupe s'était fait une promesse avant le match de Bordeaux. La semaine de préparation avait été particulière : le groupe avait peur de se sentir en congés trop tôt et de passer complètement à côté de son match. Si l'équipe avait perdu ou fait match nul, les vacances auraient été gâchées. Si nous sommes aussi contents de revenir, c'est aussi parce que ça gagne en ce moment.

Cette trêve est l'occasion de dresser un bilan après onze journées. Comment jugez-vous ce début de saison ?

R.M: Pour le moment, c'est très satisfaisant en termes de points. Au niveau du collectif, des prestations et du plaisir pris sur le terrain, il y aussi des choses très intéressantes. Le groupe progresse petit à petit et le jeu se met progressivement en place. En même temps, le but n'est pas d'être prêt dès le mois de novembre. Il faudra l'être en fin de saison pour assumer nos ambitions affichées.

Dès samedi prochain à Mont-de-Marsan, le CO devra les justifier pour renforcer sa position dans le peloton de tête...

R.M: Il faut reprendre notre bonne dynamique sinon tout peut se casser rapidement... Le groupe a mis du temps à construire ce qu'il est en train de vivre. Il ne faudrait pas que tout s'écroule. Nous devons rester concentrés. Pour le moment, c'est la rentrée des classes et il y a de la rigolade dans l'air. Mais il faudra vite se replonger dans le travail pour préparer au mieux ce déplacement. Une défaite à Mont-de-Marsan serait un gros coup sur la tête car beaucoup d'équipes y ont gagné. La pression sera plus sur nos épaules.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×