Landreau - Grenoble - 22 décembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Landreau: "Mes joueurs sont de sacrés mecs"

Landreau: "Mes joueurs sont de sacrés mecs"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/01/2013 à 11:53 -
Par Rugbyrama - Le 06/01/2013 à 11:53
Après leur troisième succès de rang en championnat, face à Castres (14-12), Fabrice Landreau, le manager de Grenoble, n’a pas tari d’éloges envers ses joueurs.

En venant à bout de Castres (14-12), samedi, les Grenoblois se sont offert un nouveau succès de prestige à domicile après avoir déjà accroché à leur tableau de chasse Perpignan (28-23) et le Stade toulousain (15-6), entre autres. Après un match bien maitrisé, pourtant, les Isérois ont su faire le dos rond, avec panache, durant les dix dernières minutes, à la suite d’un essai de Thierry Lacrampe, le demi de mêlée castrais permettant aux siens de revenir à deux points seulement. A l’issue de la rencontre, Fabrice Landreau, le manager de Grenoble relevait le courage des siens: "Le plus important, c'était de réussir à remporter ce match compliqué qui aurait très bien pu tourner à l'avantage de Castres. Lors des cinq dernières minutes, on a pas lâché un centimètre alors qu'ils nous poussaient à la faute pour marquer. Mes joueurs se sont sortis les tripes, ce sont de sacrés mecs".

"On peut aller chercher autre chose…"

Avec cette troisième victoire de rang en championnat, les Grenoblois se sont replacés à la cinquième place du classement. Bien au-delà de l’objectif de début de saison, à savoir, le maintien. Au point presse d’après-match, le technicien isérois continuait d’avancer avec modestie: "Nous avons eu une première partie de calendrier favorable, mais je crois que nous tenons le bon bout pour le maintien". Dans le vestiaire, le discours s’est avoué plus euphorique envers ses joueurs: "Vous êtes des monstres. Si vous gardez cet état d’esprit là, si vous restez collectifs et laissez les égos de côté, peut-être que l’on peut aller chercher autre chose…". Comprenez par-là, les phases finales.

En poursuivant leur impressionnante série de vingt-quatre rencontres à domicile sans défaite et avec désormais vingt-quatre points d’avance sur le premier relégable, les Grenoblois semblent définitivement passés dans une nouvelle catégorie, celle des légitimes prétendants aux barrages.