Eric Béchu - Montpellier - Septembre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Décès d'Eric Béchu

Décès d'Eric Béchu

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/01/2013 à 15:44 -
Par Rugbyrama - Le 15/01/2013 à 15:44
Entraîneur de Montpellier qu'il mena en finale du championnat 2011 aux côtés de Fabien Galthié, après avoir été celui de Saint-Girons et d'Albi, Eric Béchu luttait depuis un an contre une implacable maladie. Il est mort, ce mardi, dans une clinique toulousaine.
 

Par Jacques Verdier

Plus que l'entraîneur de Montpellier ou le chroniqueur de Midi Olympique - dont les billets d'humeur faisaient le bonheur de milliers de lecteurs qui ne manquaient pas de nous le faire savoir - c'est le départ d'un ami que la rédaction de Midi Olympique et de Rugbyrama déplore aujourd'hui. Attentif, généreux, intelligent, implacable, il mâchait rarement ses mots, mais savait se montrer prévenant comme personne. Je consulte mes textos et découvre que le dernier qu'il m'ait envoyé se terminait, il y a quelques semaines, par cette formule lapidaire qui fait cruellement sens aujourd'hui: "C'est un jour sans". Il parlait de Montpellier, de ce club qu'il avait adopté et qu'il aimait profondément, après plusieurs années passées à Albi et plus avant à Saint-Girons, Saint-Gaudens, Colomiers et qu'il avait contribué à amener en finale du championnat en compagnie de son ami de toujours ou peu s'en faut: Fabien Galthié. Au vrai, Eric avait entraîné Fabien alors que celui-ci était encore junior au sein de Colomiers Rugby, où les deux hommes ont longtemps évolué et nourrissaient des rapports fraternels très forts. 

Spécialiste du jeu d'avants, loué pour ses recherches et son charisme, il savait fédérer un groupe comme personne. Atteint d'une grave maladie depuis bientôt un an, Eric luttait avec une formidable énergie, celle que l'on dit du désespoir et son courage nous en imposait. Las, il ne sera pas parvenu à battre ce dernier rival d'une sombre traitrise. Il avait 53 ans depuis une semaine, était marié à Isabelle, avait, deux filles Manon et Lily-Marie et était grand-père depuis l'année dernière. Midi Olympique lui rendra un vibrant hommage dans son édition de vendredi. Adieu l'ami.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×