Clermont - 3 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont: La positive attitude

Clermont: La positive attitude

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/11/2012 à 08:56 -
Par Rugbyrama - Le 07/11/2012 à 08:56
Avant son match au sommet face à Toulon, Clermont veut conserver une philosophie positive, malgré les nombreux absents.

Vern Cotter, le manager de Clermont, refuse de céder à la sinistrose. Le sentiment qui prédomine au moment de recevoir Toulon, c’est bien "l’excitation de rivaliser avec ce qui se fait de mieux cette saison et l’envie de produire un grand match de rugby", assure-t-il sur le site internet de l’ASMCA. Et si la réalité, c’est bien que les Clermontois devront se passer de six joueurs cadres, dont deux au poste de pilier gauche, pas question de se plaindre. Les Clermontois assument. Et restent ambitieux. "La conquête sera forcément une donnée importante de cette rencontre. Je sens, depuis le début de la semaine, une grosse envie de tous mes gars de trouver des solutions et de travailler les uns pour les autres afin de nous permettre d’avoir de bonnes munitions, samedi".

L’équation du pilier gauche

Le défi sera en effet de taille. En mêlée tout particulièrement où parmi les trois habituels gauchers de la première ligne, seul Raphaël Chaume reste à disposition, Thomas Domingo et Vincent Debaty étant sans surprise retenu pour les échéances internationales. Le jeune joueur, arrivé au club en 2008, en espoir, après avoir fait ses classes dans le sud-est, justement, et plus précisément à Aix-en-Provence, s’attend à un gros défi. Pour le suppléer en fin de match, toutefois, les solutions sont minces. Depuis le début de la semaine, le staff clermontois a intégré aux entraînements du groupe professionnel le jeune Johann Lourdelet, âgé de 21 ans et qui côtoyait en équipe de France de jeunes les Doussain, Plisson, O’Connor, Lesgourgues, Barraque ou encore Buttin. A moins que, face à l’urgence, Adrien Oléon ou encore Davit Zirakashvili soient appelés à changer de côté. Affaire à suivre...