Antonie Claassen - bordeaux begles castres - 10 novembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Castres a de la ressource

Castres a de la ressource

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/11/2012 à 21:11 -
Par Rugbyrama - Le 10/11/2012 à 21:11
En s'imposant sur la sirène face à Bordeaux-Bègles grâce à une pénalité de Rory Kockott, les Castrais restent au contact des cadors du Top 14.

On était loin du spectacle des grands soirs au stade Jacques Chaban-Delmas et l'Union Bordeaux-Bègles n'est pas à la fête. Les Castrais, solides en conquête, ont en effet remporté une succès primordial sur la pelouse girondine. Au contact tout au long de la partie, l'UBB n'a pas réussi à combattre ses vieux démons.

Sous une pluie battante, les deux équipes se montraient prudentes et observaient un round d'observation, le temps de dompter un ballon rapidement glissant. Dans une véritable opposition de style, Castres, dominateur territorialement, ne réussissait pas à faire la différence. Tandis que l'UBB entamait plutôt bien la partie en s'appliquant pour varier le jeu. Il fallait alors attendre le quart d'heure de jeu pour voir marquer les premiers points de la partie via un essai de Le Bourhis (16e, 7-0). Puis la domination castraise, aidée par un Claassen très présent, finissait par porter ces fruits. Face à une accumulation de fautes, et des Bordelo-Bèglais en infériorité numérique, le CO bénéficiait alors d'un essai de pénalité (29e,7-7). Les buteurs respectifs rajoutaient un coup de pied de chaque côté permettant aux deux formations de rejoindre les vestiaires à égalité dans une partie où rien n'était véritablement joué.

Des Castrais plus réalistes

Au retour des vestiaires, les intentions étaient de nouveau girondines. Et les choses semblaient tourner même en la faveur de l'Union avec une pénalité de Lopez (45e, 13-10) et des adversaires réduits à quatorze par deux fois. Et pourtant, dans ce jeu de gagne-terrain, la faute à des conditions atmosphériques de plus en plus détestables, les Girondins ne saisissaient pas leur chance. Bien au contraire, les hommes de Vincent Etcheto se mettaient en danger inutilement et faisaient les mauvais choix. Face à eux, les Castrais, s'appuyant sur des avants performants et la rentrée de leur artilleur Rory Kockott, grappillaient peu à peu leur avance au score. Par deux fois, le pied du meilleur réalisateur du championnat ne tremblait pas donnant la victoire à sa formation (66e,80e,13-16).

Grâce à ce succès à quatre points et profitant de la défaite non bonifiée de Montpellier, les Tarnais raccrochent le wagon de tête. Un succès à l'extérieur qu'il faudra faire fructifier dès la prochaine journée lors du déplacement à Mont-de-Marsan. Toujours relégable, l'Union Bordeaux-Bègles peut se consoler avec le point de bonus défensif même si cette quatrième défaite à domicile a sans aucun doute un goût amer. La trêve internationale est la bienvenue pour les Girondins pour enfin repartir du bon pied avant le difficile voyage en terres biarrotes.