Juan Martin FERNANDEZ LOBBE - 01.06.2013 - Toulon Castres - Icon Sport
 
Top 14

Bilan Top 14: Toulon, une si longue attente

Bilan: Toulon, une si longue attente

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/06/2013 à 16:21 -
Par Midi Olympique - Le 17/06/2013 à 16:21
Après plusieurs échecs en finale ces dernières années, le RCT est enfin parvenu à retrouver le chemin du succès en remportant la H Cup. Toutefois, les Varois regretteront d'avoir échoué en finale du Top 14, si près d'un doublé historique.
 

TOUR D'HORIZON

Parti sur des bases tonitruantes en début de saison, le RCT a ensuite semblé marquer un petit peu le pas, laissant Clermont terminer premier de la phases régulière et ainsi endosser le lourd costume de favori aussi bien en championnat qu’en coupe d’Europe. Pourtant, à l’heure du sprint final les Varois n’ont pas manqué à l’appel et ont su faire preuve de sang froid lorsque cela s’est avéré nécessaire. En témoigne leur capacité à renverser la situation lors de la finale de H Cup face à l’ASMCA pour remporter la compétition. Cependant, la fin de saison et la défaite en finale du Top 14 contre Castres laissera certainement un goût d’inachevé car l’occasion de réaliser un doublé historique ne se présentera pas tous les ans.

LE TOP: La victoire en H Cup

Icon Sport

Cela faisait 21 ans que Toulon n’avait pas remporté de titre majeur. Une longue attente qui a pris fin le 18 mai dernier lorsque les Varois ont triomphé en H Cup face à Clermont, devenant ainsi le troisième club français à remporter la compétition après Brive et Toulouse. Pourtant pas favori de cette rencontre, les hommes de Bernard Laporte sont parvenus à profiter des erreurs tactiques clermontoises pour crucifier l’ASMCA grâce à un essai de Delon Armitage et au sans faute au pied de Jonny Wilkinson sur l’ensemble des phases finales de la compétition.

LE FLOP: Le doublé était à portée de main

Dans la foulée de leur titre européen, les Toulonnais semblaient inarrêtables. Toulouse en a d’ailleurs fait les frais en demi finale de Top 14, subissant les foudres de Varois déchaînés et encaissant un 24-9 qui ne souffrait d’aucune contestation. Alors que le doublé leur semblait promis, les coéquipiers de Jonny Wilkinson ont pourtant, comme l’année dernière, trébuché sur la dernière marche en s’inclinant face à Castres (14-19). Les occasions sont tellement rares de réussir une telle performance que le RCT se mordra sans doute longtemps les doigts de ne pas être parvenu à saisir l’opportunité qui se présentait à lui cette année.

LE JOUEUR: Jonny Wilkinson

Le poids des âges ne semble avoir aucune incidence sur Jonny Wilkinson. Alors que l'ouvreur anglais était à deux doigts d'annoncer sa retraite à l'issue de la saison, l'ensemble des personnes qu'il a consultées avant de prendre sa décision lui ont vivement recommandé de prolonger le plaisir un an de plus. Et on peut légitimement se demander comment pouvait-il en être autrement. Plaide notamment en sa faveur sa performance inouïe en phase finale de Coupe d'Europe au cours de laquelle il a d'abord inscrit tous les points du RCT en quart face à Leicester et en demie contre les Saracens, avant de réaliser un nouveau sans faute à l'occasion de la finale. À 34 ans, Sir Jonny a enfin remporté un titre majeur en club. Il lui reste la saison prochaine pour décrocher un Bouclier de Brennus qu'il effleure depuis deux ans.

LA REVELATION: Nick Kennedy

Icon Sport

Il est certes difficile de parler de révélation lorsqu'on évoque un joueur de 32 ans qui compte sept sélections avec le XV de la Rose. Pourtant, Nick Kennedy n'était pas très connu dans l'hexagone lors de son arrivée sur la Rade, à l’intersaison 2012. L'Anglais a d'ailleurs mis pas mal de temps à gagner la confiance de Bernard Laporte, sa première titularisation au poste de deuxième ligne n'ayant eu lieu qu'à l'occasion de la 16ème journée lors de la réception de Mont-de-Marsan. Pourtant, en fin de saison, il est devenu un membre incontournable de l’effectif varois, systématiquement associé à Bakkies Botha dans la cage lors des phases finales et reléguant ainsi Jocelino Suta à un rôle de doublure de luxe.

L'AVENIR

Ce premier titre depuis 21 ans n'a pas pour autant altéré l’appétit du RCT, qui s'est lourdement armé afin de conquérir de nouveaux trophées en 2014. Ainsi, avec Drew Mitchell et Bryan Habana, ce sont deux ailiers de classe mondiale qui vont débarquer sur la Rade et apporter tout leur talent à l'effectif varois. Autre recrue de poids, le pilier italien Martin Castrogiovanni, tout droit débarqué de Leicester et en quête d'un nouveau challenge en Top 14. Il sera également intéressant d'observer les changements opérés par Jacques Delmas, qui remplacera Olivier Azam comme entraîneur des avants.

LES CHIFFRES CLES

Classement final: 2e, 90 points
Classement attaque: 1er, 779 points
Classement défense: 3e, 456 points
Meilleur réalisateur: Jonny Wilkinson, 373 points
Meilleur marqueur: David Smith, 9 essais

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×