Bias - Montpellier Grenoble - 29 septembre 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Bias (Montpellier): "Les victoires faciles, ça ne sert à rien"

Bias: "Les victoires faciles, ça ne sert à rien"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/01/2013 à 10:10 -
Par Rugbyrama - Le 29/01/2013 à 10:10
Vainqueurs à Agen (9-13) vendredi soir, les Montpelliérains d’Alexandre Bias restent sur une bonne dynamique. En vacances pour quelques jours, le troisième ligne héraultais revient sur la victoire en Lot-et-Garonne et livre ses ambitions pour la fin de saison.
 

La victoire à Agen (13-9 NDLR) était-elle primordiale?

Alexandre BIAS: Nous n’avions pas le droit à l’erreur. Ce match était pour nous un tournant de la saison. Cette victoire nous permet de rester au contact et de ne pas laisser échapper les équipes en tête du classement. C’était un succès difficile, contre un équipe qui joue à chaque match sa survie, mais c’est comme ça que l’on construit un groupe. Les victoires faciles à domicile ça ne sert à rien.

Vous avez acquis la quatrième place aux dépens de Castres. Vous considérez-vous en duel avec les Tarnais ?

A.B.: Non. Il n’y a pas que le CO. Grenoble nous talonne et réalise un super début de saison et il ne faut pas oublier les autres… Perpignan revient fort, Biarritz et le Racing sont toujours dans le coup. Nous nous jaugeons simplement par rapport au classement britannique. Mais on évite de regarder ce qui se passe autour, on préfère se focaliser sur nous-mêmes.

Cette semaine de repos était-elle indispensable?

A.B.: Je pense que ces vacances arrivent à point nommé. Nous venons d’enchaîner une dizaine de matchs de haut niveau avec beaucoup d’intensité et les organismes commencent à fatiguer. Nous sommes sur une excellente dynamique mais ça va faire du bien de couper un peu.

Quel est le programme pour la semaine?

A.B.: Pour ma part, je suis en week-end sur Barcelone, je devrais rentrer en milieu de semaine. Nous allons reprendre tranquillement, je pense que je vais faire quelques séances de physique avant de retourner à l’entraînement lundi.

Que craignez-vous de Biarritz, votre prochain adversaire?

A.B.: Nous l’avons vu contre Toulouse, le BOPB est une équipe accrocheuse et très compliquée à manœuvrer. Les Basques ont un effectif complet avec des fortes individualités comme Yachvili, mais comme contre tous les prétendants aux phases finales nous n’avons pas le droit à l’erreur. Le BOPB est très costaud devant, nous devrons nous employer en conquête et surtout montrer de l’agressivité pour ne pas les laisser espérer.

Quels sont vos objectifs pour la fin de saison?

A.B.: Nous voulons bien figurer sur tous les tableaux. Nous avons un quart de H Cup à jouer, ce n’est pas rien et nous ne comptons pas en faire cadeau aux Clermontois. Au niveau du Top 14, ce serait bien de finir dans les quatre premiers pour pouvoir enfin recevoir en barrage à domicile. Mais avant ça, il faudra surtout se concentrer sur les six places qualificatives.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×