Shontayne HAPE - Montpellier castres - 29 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Barrages Top 14 2013, Castres-Montpellier, confrontations de la saison: Attention au finish

Castres-Montpellier, attention au finish

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/05/2013 à 11:52 -
Par Rugbyrama - Le 11/05/2013 à 11:52
Lors des deux confrontations entre Castres et Montpellier, cette saison, l'équipe qui avait longtemps mené au score avait fini par être battue...

29 septembre 2012, 7e journée: Montpellier-Castres (19-12)

Avant cette rencontre, les hommes de Fabien Galthié n’étaient pas au mieux. Septièmes avant de recevoir les Castrais, les Montpelliérains affichaient clairement un état de forme inquiétant, comme le validaient les récentes défaites à Biarritz (8-27) et contre Toulon (25-32). D’autant plus qu’ils accueillaient une formation tarnaise très à l’aise à Yves-du-Manoir, avec quatre victoires au compteur. Dès le début de la partie, les craintes des Héraultais se confirmaient. Sevrés de ballons, constamment poussés sur le reculoir par Rory Kockott, Montpellier trouvait le salut en toute fin de rencontre grâce notamment à la rentrée de Benoît Paillaugue et à la vista de François Trinh-Duc, lequel retrouvait son inspiration et offrait l’essai de la victoire au centre, Shontayne Hape. Ce succès décroché à l’arrachée permettait alors au MHR de dépasser le CO au classement. Et mettait un terme à cette série de trois défaites consécutives contre leurs adversaires du jour.

2 mars 2013, 20e journée: Castres-Montpellier (26-20)

À six journées de la fin de la saison régulière, les points commençaient à devenir chers pour obtenir un barrage à domicile. Castres était sur une bonne dynamique, après un succès sur le leader toulonnais (25-20) et sortait un peu la tête de l’eau, après un début d’année difficile (défaites à Grenoble, 12-14, et à Bayonne, 12-22). Montpellier, qui retrouvait Gorgodze, n’était qu’à une petite longueur du CO. Comme au match aller, c’est grâce à un coup de pied par-dessus que les Héraultais parvenaient à franchir la défense tarnaise. Trinh-Duc, une fois de plus, envoyait une passe au pied à son ailier Yohann Artru, avant qu’Amorosino ne l’imite à la demi-heure de jeu, pour un essai de Creevy. Etouffés, les hommes du duo Labit-Travers parvenaient au forceps à recoller au score avant la pause (16-20). Mais les Montpelliérains étaient réduits à 14 après le carton jaune reçu par Drickus Hancke. Marc Andreu, intenable sur son aile, en profitait pour donner définitivement l’avantage aux siens. Comme en septembre, l’équipe visiteuse repartait avec le point de bonus défensif après avoir longtemps mené au score.