Tian - Agen Racing - 18 aout 2012 - AFP
 
Top 14

Agen rate son entrée

Agen rate son entrée

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/08/2012 à 14:48 -
Par Rugbyrama - Le 20/08/2012 à 14:48
Pour leur premier match de la saison, les Agenais se sont inclinés face au Racing-Metro samedi soir (24-20), et commencent de la plus mauvaise des manières leur championnat et leur nouvelle aventure. Les hommes de Philippe Sella peuvent regretter leur manque de réalisme et de lucidité.
 

Depuis la remontée des Franciliens dans l'élite, jamais Agen ne s'était incliné contre le Racing-Metro à domicile. Cette série s'est arrêtée samedi soir, avec la victoire des hommes de Gonzalo Quesada (24-20). Pour leur première rencontre de la saison, avec un nouveau staff pour une nouvelle aventure, les Lot-et-Garonnais s'attendaient forcément à mieux. Et étaient forcément déçus. "Ce match nous tenait à cœur", affirme le troisième ligne Remi Vaquin.

D'autant plus que les hommes du nouveau directeur du rugby, Philippe Sella, avaient parfaitement entamé le match. Entreprenant, dominateur et agressif sur les rucks, Agen montrait un visage séduisant durant les vingt premières minutes du match. "Les joueurs ont réalisé vingt très bonnes premières minutes. Nous avons vu une équipe entreprenante, organisée et dangereuse, qui s'est appuyée sur une bonne conquête et une défense intéressante", se réjouissait Sella. Mais il allait cruellement regretter le manque de réalisme de son équipe par la suite, notamment durant les périodes de supériorité numérique. "A la trente-deuxième minute, nous jouons vite une pénalité bien placée. A la quarante-et-unième, le poteau repousse la tentative de Barnard. Ça fait six points, qui pèsent au final [...] ils n'ont pas bien géré quand ils étaient en surnombre", regrettait-il.

Vaquin: "Nous avons grillé notre joker"

Ce manque de lucidité, les Agenais vont finir par le payer. Pourtant en tête à la mi-temps (17-12), ils vont connaître une bien mauvaise seconde période. "En deuxième mi-temps, il y a eu un problème de précision, jusque dans la conquête, qui était pourtant performante en début de match", déplorait Sella. Beaucoup moins séduisants, peut-être éprouvés physiquement, les Agenais vont commettre trop d'en-avants et de fautes. Et se mettre à portée des buteurs du Racing-Metro, Gaëtan Germain en tête. L'arrière francilien va réussir quatre pénalités pour faire revenir son équipe dans le match, puis pour lui donner la victoire (24-20).

Forcément déçu, Remi Vaquin ne cédait pas à la panique après la rencontre. "C'est un mauvais résultat, bien sûr, mais combien d'équipes sont restées invaincues à domicile la saison dernière ? Deux seulement. Nous avons grillé notre joker. A nous de répondre présents maintenant". Philippe Sella promettait lui une "remobilisation". La réception de Biarritz samedi prochain à Armandie s'annonce déjà cruciale.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×