Union Bordeaux Bègles Nicolas Decamps Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Bordeaux-Bègles : SOS première ligne

Bordeaux-Bègles : SOS première ligne

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/09/2011 à 17:01 -
Par Rugbyrama - Le 27/09/2011 à 17:01
Déjà en proie à de nombreuses blessures au sein de sa première ligne, l'Union Bordeaux-Bègles vient en plus de perdre pour au moins six mois son homme en forme le droitier Nicolas Décamps, victime d'une grave blessure au genou. Le club s'est immédiatement mis à la recherche d'un joker médical.
 

Selon les mots de Marc Delpoux, l’entraîneur de Bordeaux-Bègles, la blessure de Nicolas Decamps (rupture des ligaments antérieurs avec lésion au ligament latéral interne du genou gauche qui devrait l'éloigner des terrains pendant six à huit mois) survenue lundi soir à l’entraînement n'est "pas un coup dur...mais une véritable catastrophe !" En effet, c'est une véritable hécatombe qui s'abat sur la première ligne du promu girondin puisqu'il doit déplorer les absences des talonneurs Rofes (suspendu), Avei (au mondial avec les Samoa) et Béthéry (mollet), des piliers droits Toetu (mollet), Florea (au mondial avec la Roumanie) et donc Decamps, et du pilier gauche Labbé (épaule). A cette liste s'ajoute également Delboulbès, très incertain pour le match contre Biarritz, et qui en cas de forfait amènerait à huit le nombre de joueurs indisponibles pour la seule première ligne. Un véritable casse-tête pour Marc Delpoux qui avait déjà dû emmener un groupe de seulement 22 joueurs à Montpellier samedi dernier.

A la recherche d'un joker médical

Si tôt le diagnostic de la blessure de Decamps établi, l'UBB s'est mis à la recherche d'un joker médical pour soulager un peu les rares valides qui évoluent déjà en flux tendu. Selon nos informations, il s'agirait d'un pilier actuellement en Nouvelle-Zélande pour le mondial mais dont le pays est d'ores et déjà éliminé. Si les négociations aboutissent, la recrue pourrait être alignée pour la réception du Racing-Métro 92, le 14 octobre prochain.

En attendant, les solutions pour le match de vendredi sont bien rares. Pour remplacer Decamps, Marc Delpoux devrait aligner l'espoir Anaël Neveu, qui avait connu la même blessure au genou il y a quatre ans. Les autres premières lignes valides sont Lauga au talon et Forbes en pilier gauche et Davies (pilier droit ou gauche). Cela fait bien juste pour disputer tout un match, ce qui fait dire à Marc Delpoux "Si on parvient à battre Biarritz dans ces conditions, ce sera un petit miracle !" Autant dire qu'une nouvelle blessure d'un première ligne lors de ce match serait vécu comme un drame par le staff girondin.