Icon Sport

Toulouse prend le large

Toulouse prend le large
Par Rugbyrama

Le 10/02/2012 à 22:51Mis à jour Le 10/02/2012 à 23:27

Toulouse s'échappe en tête du classement en décrochant un succès bonifié à Biarritz ce vendredi (20-15). Dominé dans la possession et ultra pénalisé, le leader toulousain a su faire preuve d'un gros réalisme en marquant trois essais. Biarritz a, lui, péché offensivement mais sort de la zone rouge.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Biarritz n’est plus relégable. Pour autant, les Basques n’ont pas battu le leader toulousain ce vendredi soir. Pire, le BOPB s’est incliné à domicile (20-15) pour ce qui constitue un quatrième revers à domicile en championnat cette saison. Les coéquipiers de Damien Traille ont pourtant mis les ingrédients pour s’imposer, ayant largement la possession du ballon. Sauf que, en l’absence de leur maître à jouer, Dimitri Yachvili, les Biarrots ont fait montre d’un cruel manque d’imagination sur le plan offensif. Ils n’ont jamais trouvé la solution devant une défense toulousaine bien organisée et qui s’est nourrie des ballons de récupération.

Trois essais en première période

Et à ce petit jeu, les Toulousains sont maîtres en la matière. Les hommes de Novès ont même marqué trois essais dans le premier acte dont deux sur des ballons récupérés. Un sur mêlée fermée avec introduction Biarritz dans les 22m basques où Galan ramassait le ballon et envoyait Burgess sur orbite (15e). Le second après une touche dans les 22m toulousains. Burgess s’échappait après une perte de balle des Basques pour un contre de 90m conclu par Donguy (30e). Entre temps, la flèche fidjienne Matanavou avait pointé en coin après une charge monstrueuse de David et un relais parfait de Poitrenaud (25e). Du travail bien fait dans le sillage d’une mêlée dominatrice. Toulouse se montrait très réaliste et marquait les esprits de Biarrots volontaires mais paradoxalement peu dangereux.

17 pénalités contre Toulouse

Le couteau sous la gorge et se devant de gagner dans l’optique du maintien, les Biarrots n’ont jamais cessé de tenter des choses. Mais les maladresses et les munitions perdues en mêlée ont pénalisé les hommes de Serge Milhas. Le leader jouait à sa main en deuxième période et gérait tranquillement grâce à sa mêlée (pénalité de McAlister 52e). Avant de se mettre sous pression en se faisant énormément sanctionner par M. Péchambert. Celui-ci pénalisait à dix-sept reprises les Haut-Garonnais et sortait deux cartons jaunes à l’encontre de Nyanga (63e) et Nicolas (72e). Arc-boutait dans son camp et faisant preuve d’une incroyable solidarité défensivement, Toulouse ne craquait pas. Et conservait jusqu’à la fin un succès bonifié qui lui permet de prendre une grosse option pour une qualification en demi-finale du championnat. Biarritz, lui, doit se contenter du bonus défensif et doit déjà appréhender un déplacement qui s’annonce explosif la semaine prochaine à Perpignan.

0
0