Top 14

D. Armitage: "Je ne pense qu'à Toulon"

Tout juste arrivé à Toulon pour y signer son contrat, l'arrière anglais Delon Armitage a fait part de son envie de relancer sa carrière. Il explique son choix de venir sur la rade ainsi que sa volonté de remporter des titres.

 
Toulon: D. Armitage a hâte - Rugby - Top 14AFP
 

Comment s’est passée votre venue à Toulon ?

Delon ARMITAGE: Je suis arrivé il y a deux jours. Je suis allé directement chez mon frère Steffon. Je ne vais pas vivre chez lui, je pars ce mardi après-midi en quête d’un appartement.  Juste avant, je signe mon contrat avec Toulon. J’ai passé la visite médicale dans la matinée, tout allait bien.

Irez-vous supporter votre frère vendredi à l’occasion de la finale de Challenge européen contre Biarritz ?

D.A: J’habite dans un quartier à deux minutes seulement du Stoop de Twickenham où se jouera la rencontre. Donc, oui, j’irai au match pour l’encourager.

Qu’est-ce qui vous a motivé à signer à Toulon ?

D.A: Il y a de bons joueurs dans ce club et puis, j’avais la possibilité de jouer avec mon frère. Je ne cache pas non plus que j’étais attiré par le fait de revenir en France. J’ai joué à Nice entre mes 13 et 17 ans. Je ne serai pas trop loin finalement et je pourrai revoir des potes qui sont encore sur Nice. Sur le plan sportif, Toulon, avec les joueurs présents dans l’effectif, devrait rapidement gagner des titres. Et personnellement, j’ai envie d’en remporter. Déjà, j’espère ce week-end que Toulon soulèvera un trophée…

Avez-vous réfléchi par rapport à l’équipe d’Angleterre ?

D.A: Oui, mais j’ai 28 ans et il y a des bons joueurs qui montent. Ma carrière avait besoin d’être relancée et Toulon peut me le permettre. Je ne pense qu’au RCT. J’ai tourné la page pour le moment avec l’équipe d’Angleterre.

Connaissez-vous Mayol ?

D.A: Oui, j’ai joué à Mayol il y a deux ans en H Cup avec les London Irish et je me souviens y avoir pris 40 points. C’était pas mal… Je suis allé une fois dans ce stade sinon quand j’étais jeune mais, à ce moment-là, je supportais Nice. (Rires)

Vous a-t-on parlé de l’ambiance de Mayol ?

D.A: Oui, je sais que c’est quelque chose. Cela sera bien différent et surtout mieux que Reading où on jouait devant 3000 spectateurs environ. On m’a dit aussi une chose: "Quand tu viens à Mayol, il faut gagner sinon…" (rires)

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |