Szarzewski - Racing Stade français - 5 mai 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Szarzewski rejoint le Racing

Szarzewski rejoint le Racing

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/05/2012 à 09:56 -
Par Rugbyrama - Le 08/05/2012 à 09:56
Le talonneur international du Stade français, Dimitri Szarzewski (29 ans ; 61 sélections), a officialisé son départ pour le Racing-Metro la saison prochaine. Une décision "difficile mais mûrement réfléchie" a précisé Szarzewski lundi soir.

C’était un secret de polichinelle, largement évoqué depuis plusieurs mois. Lundi soir, Dimitri Szarzewski a donc confirmé qu’il rejoindrait, à l’issue de cette saison, l’effectif du Racing-Métro 92. Une décision que le joueur affirme avoir "mûrement réfléchie", motivée par l'envie de vivre "une nouvelle expérience et (de) relever de nouveaux défis". Le départ du talonneur international (29 ans, 61 sélections) marque la fin du septennat du joueur dans la capitale. Il avait en effet rejoint le Stade français en 2005, en provenance de Béziers où il s’était révélé au haut niveau aux côtés de Yannick Nyanga. "Je dois évidement énormément au Stade francais qui a fait ce que je suis devenu aujourd'hui", ajoute-t-il, citant l'ancien président Max Guazzini et l'actuel Thomas Savare, "mes amis, mes coéquipiers, les différents staffs, les dirigeants, les anciens joueurs, les bénévoles ainsi que les supporters qui m'ont fait vivre des moments extraordinaires et inoubliables".

En pleurs à Charléty

Sauf miracle lors de la dernière journée, Dimitri Szarzewski quittera le Stade français sur un échec sportif, le club parisien n’ayant pas réussi à se qualifier pour les phases finales de championnat, échouant également sur la scène européenne après sa défaite (32-29) en demi-finale de la Amlin challenge cup sur la pelouse de Toulon. A l’occasion de la réception de Perpignan, dernier match à domicile du Stade français cette saison, le talonneur international était entré en pleurs sur la pelouse du stade Charléty. A l’issue de la rencontre face au Racing, samedi dernier, il avait également pris le temps de saluer un à un, dans les vestiaires, chacun de ses coéquipiers. Ses ultimes adieux sous le maillot rose auront lieu samedi (16h15), sur la pelouse du stade Aguilera de Biarritz, où il retrouvera son ancien coéquipier Sylvain Marconnet faisant lui ses adieux, tout court, aux terrains. Séquence nostalgie.