Eric Escande - 25.05.2012 - Castres-Montpellier - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Bilan: Montpellier, jamais sans mes internationaux

Bilan: Montpellier, jamais sans mes internationaux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/06/2012 à 14:15 -
Par Rugbyrama - Le 28/06/2012 à 14:15
Vice-champion de France l’année dernière, les hommes de Fabien Galthié signent une belle performance en accédant à la 5ème place et participeront pour la deuxième fois de leur histoire à la H-Cup.

TOUR D'HORIZON

C’est une saison en deux parties qui s’est achevée pour les Héraultais. Un premier acte catastrophique mettant en scène une équipe privée de joueurs essentiels tels que le capitaine Fulgence Ouedraogo, le troisième ligne Mamuka Gorgodze ou encore l’ouvreur François Trinh-Duc, a gravement pénalisé Montpellier. Neuf journées chaotiques durant lesquelles les Montpelliérains n’ont gagné que deux fois, face à Toulon et Bayonne.

Heureusement pour le vice-champion de France, une fois le retour de ses mondialistes effectué, la remontée dans le classement a vite permis l’accession aux matches de barrage à l’issue d’un beau parcours (douze victoires sur dix-sept matchs dont cinq d’affilées entre la 14ème et 18ème journée). Cependant, Castres met fin aux efforts et aux espérances de Montpellier lors d’un match de barrage désastreux (15-31). Un coup d’arrêt pour la compétition nationale, mais pas pour l’européenne. Montpellier sera pour la deuxième année consécutive, en lice parmi les cadors de H-Cup.

LE TOP: l’accession in-extremis aux barrages

Avec douze victoires entre la 10ème et la 25ème journée, Montpellier a mis un brutal coup d’accélérateur pour atteindre le haut du classement et prétendre aux phases finales du championnat. Les Héraultais se sont même offert le luxe de gagner cinq matchs de suite dans cet effort. Les trois victoires consécutives face à Clermont (29-23), Lyon (30-10) et même Biarritz (30-23) y sont pour beaucoup pour l’accession à la cinquième place du championnat.

LE FLOP: la cruelle revanche de Castres

Après une courte victoire (17-18) l’an dernier face à Castres, les Montpelliérains ont signé leur plus mauvaise performance depuis des mois en passant complètement à côté du match. On peut parler de non-match du côté de Montpellier qui ne brille pas, en dehors de l’essai du puissant néo-zélandais Alex Tulou à la 36ème minute et celui d’Alikisio Fakate avant le coup de sifflet final qui met fin aux espoirs de titre pour Montpellier.

Icon Sport

LE JOUEUR: Alex Tulou

En marquant 9 essais en 22 matchs joués cette saison, le puissant Néo-Zélandais est considéré comme étant la nouvelle bombe du MHR. Le troisième ligne montpelliérain, arrivée en France pour évoluer avec Bourgoin il y a deux ans, a rejoint le MHR en cours de saison dernière et a démontré match après match que son potentiel est immense. 114 kg pour 1,72m, le rugbyman de 25 ans fait partie des meilleurs en salle de musculation mais fait également du top 5 des marqueurs cette saison. C'est le seul avant du championnat dans ce cas.

LA REVELATION: Lucas González Amorosino

Arrivé au club de Montpellier en 2011, l’international argentin a déjà un beau palmarès derrière lui : treize sélections en équipe d’Argentine depuis 2007 dont trois en 2011. L’arrière de 27 ans, qui est professionnel depuis trois ans seulement, commence fort son aventure en France en marquant 7 essais cette saison. Dix-huit fois titulaire, le rugbyman est devenu l’une des pièces maîtresses de la formation montpelliéraine, par son talent, son sens du jeu et sa vélocité.

L'AVENIR:

Après les problèmes sportifs de début de saison qui ont entravé la progression de l’équipe, des soucis plus administratifs sont venus perturber la saison, avec quelques tensions entre l’association et la section pro. En passe d’être résolus, ces soucis ne devraient plus être d’actualité lors de la saison prochaine.

D’autant plus que le club héraultais ne perd pas de vue son objectif de victoire sur la pelouse du stade de France, en ayant déjà déniché sept nouvelles recrues de taille. Parmi elles, on trouve notamment le talonneur de Perpignan, Charles Géli, le pilier de Bourgoin, Vincent Pelo, le troisième ligne centre écossais John Beattie ou encore l’international anglais aux treize sélections avec le XV de la Rose, Shontayne Hape.

LES CHIFFRES-CLES:
Classement : 5e
Classement attaque : 3e
Classement défense : 5e
Meilleur marquer d'essais : Timoci Nagusa (11)
Meilleur réalisateur : Martin Bustos Moyano (198 points)