Bernard Laporte - Toulon - Mars 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Laporte: les raisons d’une sanction

Laporte: les raisons d’une sanction

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/03/2012 à 17:33 -
Par Rugbyrama - Le 23/03/2012 à 17:33
Suspendu pour soixante jours de terrain, de vestiaire et de couloir les jours de matchs, Bernard Laporte paye deux saillies verbales à propos de Romain Poite. Midi Olympique s’est procuré le détail des rapports complémentaires, détaillant les échanges mettant en cause le manager toulonnais.

La note se fait de plus en plus salée pour le RCT. Après Mourad Boudjellal, le président varois, suspendu de vestiaire et de bord de terrain, voici que le manager Bernard Laporte se retrouve dans la même situation. Une nouvelle sanction prise après une double-sortie contre l’arbitre français M. Poite. Des propos consignés dans les rapports complémentaires des rencontres Toulon-Montpellier et Perpignan-Toulon, que Midi Olympique s’est procuré. Le premier échange, datant du match Toulon-Montpellir (3 mars) et reporté par M. Poite lui-même, donne le ton.

Extrait:

"Alors que je regagnais mon vestiaire, j’ai été interpellé par Monsieur Laporte Bernard en ces termes qui est venu m’invectiver sur le terrain jusqu’à mon vestiaire et vous rapporte les termes de son agression verbale:
Bernard Laporte: "Tu le fais exprès, tu le fais exprès, tu le fais exprès".
Romain Poite: "Tout d’abord, on ne se connaît pas alors, c’est "vous"".
Bernard Laporte: "Mais tu es un gros con et tu es bidon".
Romain Poite: "Je vous informe que votre licence sera retenue et que vous n’avez plus accès au terrain".
Bernard Laporte: "Tu peux faire ce que tu veux, je m’en fous et je comprends qu’avec des mecs comme toi, on n’ait pas des désignations internationales".

Deuxième saillie

L’affaire ne sentait déjà pas bien bon pour l’ancien sélectionneur et Secrétaire d’État chargé des sports. Elle s’est définitivement assombrie lorsque, à l’issue de la rencontre Perpignan-Toulon du 10 mars dernier, l’entraîneur du RC Toulonnais montait à nouveau au créneau contre M. Poite, après avoir félicité les arbitres du match du jour. Un échange consigné dans le rapport complémentaire du match, rédigé par le superviseur Marc Desclaux.

Extrait:

Superviseur: "Monsieur Laporte est rentré dans le vestiaire des arbitres pour les remercier et les féliciter en ces termes:
Bernard Laporte: "Merci Messieurs les arbitres, ce n’était pas un match facile, vous vous en êtes bien sortis".
Puis il s’est tourné vers moi (superviseur de la rencontre) pour me dire devant tous les arbitres présents:
Bernard Laporte: "Il va falloir changer les désignations et envoyer les bons!"
Moi je vais y aller le 21 (Commission de discipline) avec les enregistrements de ce qui s’est dit dans le vestiaire des arbitres. On va voir c’est qui l’autre (Romain Poite).
Il est "mort", je vais mettre un terme à sa carrière!".
Superviseur: "Pour ne pas rentrer dans la polémique, j’ai simplement répondu qu’il n’avait pas à nous le dire, à nous".

Une double-sortie qui coûte chère à Bernard Laporte, mais aussi à son club. Alors qu’Olivier Missoup avait déjà écopé de quatre mois de suspension, à partir d’octobre, le président du RCT Mourad Boudjellal est lui suspendu jusqu’au 3 juin (130 jours au total) pour des propos ayant "porté atteinte à l’image du rugby, à l’éthique et à la déontologie sportive". Bernard Laporte ne retrouvera lui le terrain et le vestiaire que le 19 mai. Soit le week-end précédent les barrages en Top 14.

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication