Icon Sport

Montpellier respire bien mieux

Montpellier respire bien mieux
Par Rugbyrama

Le 14/10/2011 à 21:56Mis à jour Le 14/10/2011 à 22:26

Enorme performance de Montpellier qui a dominé Bayonne à Jean-Dauger (26-17) signant ainsi sa deuxième victoire de suite. Un temp dominés, les Héraultais ont su s'appuyer sur leur mêlée et profité de l'indiscipline des Basques pour s'imposer. L'Aviron a été maladroit et totalement désorganisé.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Bayonne, c'est de l'ambition, un recrutement de luxe avec des noms qui font rêver. C'est aussi une des plus mauvaises attaques du Top14 et une triste neuvième place. En face, Montpellier, pas moins ambitieux, vice champion de France, mais une seule victoire en six matchs, des absences qui se font sentir en cette période de Coupe du monde et une douzième place qui fait tache d'huile. Inutile de dire que les deux équipes avaient grand besoin de points avant cette septième journée.

La première partie du match se déroulait ainsi sans surprise. Pas exactement frileuses, les équipes tentaient par moment mais s'en remettaient souvent à un jeu d'avant restrictif mais rassurant. Boyet ouvrait le score sur pénalité (4e) avant un désert de points de 20 minutes et la réponse de Bustos Moyano (24e). Les occasions étaient rares d'un côté comme de l'autre en dépit d'un bon travail des deux packs. Ce petit jeu durait jusqu'à la demi-heure et une passe au pied au sol de Boyet que récupérait Visensang pour plonger sous les poteaux (30e). Mais les Héraultais ne s'en laissaient pas compter et envoyaient Doumayrou en dame à la fin d'une magnifique action (38e). Les équipes se quittaient sur un 10-10 qui traduisait bien l'équilibre de la rencontre. Logique.

Lachés, les Basques

Le MHR allait profiter d'une longue période de flottement pour faire le trou en deuxième période. Les Basques semblaient en effet sonnés alors qu'ils étaient au contact au score et étaient sur le point d'encaisser un 16-0 avant de pouvoir réagir en fin de match par un essai anecdotique de Pietersen (78e). Avant cela, Bustos Moyano avait creusé l'écart puis Tulou, sur un superbe service de Bosch, y était allé de son essai (65e). Lagarde claquait un superbe drop (72e) suivi d'une ultime pénalité du buteur argentin (76e). Les Héraultais, dans le sillage d'un pack conquérant, avaient fourni un travail gargantuesque et se voyaient récompensés à juste titre par ce score de 26-17.

C'est un gros coup dur pour l'Aviron qui s'incline à domicile face à un club moins bien classé. Les Basques ne parviennent pas à lancer leur saison et n'obtiennent même pas le point de bonus défensif. Ils voient conséquemment leurs adversaires du jour les doubler au classement. Les Héraultais, après avoir renoué avec la victoire lors de la sixième journée, enchaînent un second succès et se donnent de l'air avant de recevoir Castres. Une bouffée d'oxygène qui sera vraisemblablement nécessaire.

0
0