Top 14

Le Stade français s'éclipse, Marconnet aussi...

Pour cette ultime journée de Top 14, Castres s’est assuré un barrage à domicile aux dépens de Montpellier. Le Stade français ne s'est pas qualifié pour la troisième année d'affilée. Sylvain Marconnet a fait ses adieux au Top 14. Carballo a marqué un essai venu d’ailleurs pour l'UBB. Les temps forts.

 
La fin pour Paris - Rugby - Top 14AFP
 

EN HAUSSE  : 

Castres

Cinquième avant la dernière journée, Castres a réalisé la bonne opération du week-end. En s’imposant à Pierre-Antoine contre Bayonne (31-29), les Tarnais ont chipé la quatrième place à Montpellier. Un position synonyme de barrage à domicile. Une bonne nouvelle pour les hommes de Laurent Labit qui sont invaincus chez eux depuis cinq mois. Ils accueilleront Montpellier pour un remake du barrage de la saison précédente....Toutefois, la rencontre devrait avoir lieu au stade Ernest Wallon de Toulouse, selon la volonté des dirigeants castrais. 

EN BAISSE  : 

Stade français

Venus à Aguilera avec l’objectif de remporter une victoire bonifiée pour espérer une éventuelle qualification, les Parisiens ont déçu. Auteur d’une bonne entame match, les partenaires de Paul Sackey se sont ensuite éteints. Dominés en mêlée fermée, les joueurs de la porte d’Auteuil ont été incapables de développer leur jeu, se heurtant à une solide défense du BOPB. Pour la troisième année consécutives, le Stade français ne verra pas les phases finales. 

LE JOUEUR  : 

Marconnet (Biarritz)

Séquence émotion à Biarritz samedi avec les adieux de Sylvain Marconnet, le pilier le plus capé du rugby hexagonal (84 sélections). Entré en dernier sur la pelouse d'Aguilera, il a eu droit à une ovation à la hauteur de sa carrière. Pour  son dernier match de Top 14, le Biarrot a sorti une copie magnifique, dominant dans les grandes largeurs son vis-à-vis, l’international David Attoub, pourtant réputé comme un sérieux client dans l'épreuve de force. Très présent dans les rucks, Marconnet a grandement participé à la victoire de son équipe face au Stade français (16-5).

L’essai :  : 

Carballo (Bordeaux-Bègles)

On joue la 36e minute dans le match entre Bordeaux-Bègles et Perpignan. Les Catalans sont à l’attaque. Kevin Boulogne le demi de mêlée de l’Usap, assure mal une passe. Le trois-quarts aile bordelais, Rafaël Carballo, a bien suivi. Il tape à suivre pour lui-même, récupère le ballon et s’en va aplatir dans l’en-but visiteur après une course de cinquante mètres. L’Union l’emportera 37-29 dans un match très ouvert, montrant une nouvelle fois toute sa faculté à envoyer du jeu et son efficacité. Le promu girondin achève l'exercice au huitième rang. Une sacré performance !

LA STAT   : 

644

Le nombre de points marqué par Clermont en vingt six matchs de Top 14. Les Auvergnats finissent meilleure attaque de la phase régulière.

LA DECLA  : 

Jean-Jacques Crenca (entraîneur d'Agen)

"C'est normal que la victoire soit difficile face à une équipe qui va jouer les phases finales. Mais ce succès va nous amener de la confiance et sera un bon tremplin pour la saison prochaine. On a insisté toute la semaine sur la nécessité d'offrir la meilleure sortie possible à notre capitaine, Adri Badenhorst, avec une pensée pour les entraîneurs (Christian Lanta et Christophe Deylaud NDLR) qui ont travaillé depuis quatre ans à remettre ce club à niveau et l'ont maintenu. La saison est terminée, ça fait du bien."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |