Alex Tulou Montpellier LOU Matmut Stadium - Icon Sport
 
Top 14

La confirmation montpelliéraine

La confirmation montpelliéraine

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/11/2011 à 22:05 -
Par Rugbyrama - Le 30/11/2011 à 22:05
Bien entrés dans le match, les Héraultais ont remporté une large victoire contre Lyon au Matmut Stadium (10-30). Une deuxième victoire consécutive qui pourrait marquer un nouveau départ pour les joueurs du MHR dominateurs dans de nombreux secteurs du jeu, à l'image de la conquête.
 

Les séries se poursuivent. Pour le LOU, cette défaite contre Montpellier (10-30) au Matmut Stadium est la cinquième rencontre sans victoire. Leur dernière remonte au 16 octobre dernier face au Stade français (18-6). Du côté du MHR, cette victoire vient confirmer la belle rencontre contre Clermont samedi (29-23) qui pourrait marquer le lancement d'une belle série. C'est néanmoins ce que les Héraultais doivent espérer après être passés à côté de leur début de saison. Le retour des mondialistes, à l'image d'un bon Ouadraogo, n'est pas pour rien à ce qui pourrait être le nouveau départ des Montpelliérains.

Une domination mais un manque de réalisme

Les joueurs du MHR ont d'ailleurs fait ce qu'il fallait dès les premiers instants afin de confirmer. Ils avaient la main sur le ballon, et squattaient le camp lyonnais. Les Héraultais profitaient de leur domination en conquête pour s'offrir de nombreuses occasions. Mais une action venait parfaitement illustrer cette domination qui ne se concrétisait pas. A la 18e minute, après plusieurs temps de jeu dans le camp des locaux, Fernandez tapait à suivre depuis le centre du terrain vers la droite. Nagusa réceptionnait en l'air, remettait à Thomas Combezou à sa gauche. Mais ce dernier, seul à deux mètres de l'en-but, ne contrôlait pas et laissait échapper le cuir. Un exemple parmi d'autres de ce manque de réalisme. Quelques minutes plus tôt, les hommes d'Eric Béchu et Fabien Galthié s'étaient logiquement vus refuser un essai de Gorgodze en aplatissant à quelques centimètres de la ligne après une grosse séquence de leurs avants. A la 21e, Santiago Fernandez ratait à son tour une tentative de drop...

Mais le score n'allait pas rester vierge bien plus longtemps. A la 24e minute, Tulou allait logiquement offrir le premier essai aux siens. Après un coup de pied de Tomas derrière un regroupement pour Bustos Moyano le long de la touche, l'Argentin remettait en arrière à son troisième-ligne qui posait le cuir dans l'en-but. Des premiers points qui allaient motiver les Héraultais à garder leur bonne dynamique. Ils profitaient du bon travail de leurs avants pour s'offrir leurs trois premières pénalités validées par Bustos Moyano (30e, 34e, 37e). Le buteur argentin permettait aux vice-champions de France de rentrer aux vestiaires avec un bel avantage : 0-14.

Vingt points d'avance dès la 60e

A l'image de leurs adversaires en début de match, les Montpelliérains allaient ensuite se montrer solides en défense, en reprenant notamment in-extrémis Januarie partant seul à la 45e, ou en repoussant une mêlée ouverte lyonnaise tombant sur leur en-but une minute plus tard. Ils concédaient malgré tout une pénalité réussie par Loursac (47e). Mais ensuite, la pression était bien du côté des Montpelliérains. De quoi permettre à Bustos Moyano d'en profiter pour inscrire trois pénalités de plus (53e, 58e, 60e). L'Argentin offrait un avantage de 20 points aux siens à la 61e (3-23). Un avantage qui n'allait plus bouger. A l'essai du lyonnais Ratianidze récompensant un bel effort collectif (68e), Yoann Audrin répondait de suite grâce à une erreur de Short auteur d'un mauvais contrôle d'un ballon aérien (70e).

Les Héraultais devront désormais enchaîner à Aguiléra contre le Biarritz olympique dimanche. Une victoire en terres basques pourrait d'ailleurs faire du bien à leurs adversaires du jour. Car, ceux-ci, occupant toujours la place de lanterne rouge avec un match en retard, pourraient ainsi en profiter. A condition de se servir cette fois-ci de leur second match à domicile. Ce sera dimanche contre Perpignan. Une équipe de l'Usap qui, elle, est sur une série bien plus catastrophique avec sept défaites consécutives.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×