Vern COTTER et son groupe - 09.09.2011 - Clermont - Icon Sport
 
Top 14

Cotter, deux ans de plus à Clermont

Cotter, deux ans de plus à Clermont

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/10/2011 à 11:42 -
Par Rugbyrama - Le 31/10/2011 à 11:42
Vern Cotter a prolongé ce lundi pour deux saisons son contrat le liant avec le club de Clermont. L'entraîneur néo-zélandais, candidat déclaré pour prendre la tête des All Blacks, a donc décidé de rester en France. Il a permis à l'ASMCA en 2010 de décrocher son premier bouclier de Brennus.
 

L’avenir de Vern Cotter s’est décidé ce lundi. L’entraîneur de Clermont, qui a rencontré son président René Fontes, a opté pour prolonger de deux saisons son bail en Auvergne et donc d’y rester jusqu’en 2014. Une annonce forte qui montre l’attachement entre Cotter et l’ASMCA. Arrivé il y a cinq ans au club, il a permis à Clermont d'écrire la plus belle ligne de son histoire, en décrochant son premier bouclier de Brennus en 2010 après dix échecs successifs en finale. En 2007, Cotter s’est également offert le Bouclier européen. "Je suis content de poursuivre, ici, ce que j’ai entamé il y a maintenant six saisons. Les dirigeants clermontois m’ont rassuré sur les ambitions du club lors des saisons à venir et il nous reste encore des belles choses à conquérir. Je me plais dans cette région et les moyens qui sont mis à ma disposition par le club sur un plan sportif me permettent, à la fois, de m’épanouir et de le faire progresser", a déclaré l'intéressé sur le site du club.

Candidat chez les All Blacks

L’ancien adjoint de Robbie Deans chez les Crusaders a donc fait son choix malgré une autre proposition alléchante. En effet, Cotter, 49 ans, faisait partie d’une liste officielle de cinq noms pour succéder à Graham Henry à la tête de la sélection des All Blacks, sacrée championne du monde. La semaine dernière, la Fédération néo-zélandaise lui avait même envoyé un courrier pour lui demander d’annoncer un panel d’adjoints potentiels ainsi que d’évoquer un éventuel projet de jeu.

L’idée de rentrer au pays plaisait également à Cotter, d’autant plus qu’il souhaitait se rapprocher de sa mère, veuve depuis un an. Il a finalement privilégié un autre choix. Pour le plus grand bonheur des supporters clermontois.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×