Brock JAMES - 29.10.2011 - Clermont - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont lancé à toute vapeur

Clermont lancé à toute vapeur

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/10/2011 à 17:00 -
Par Rugbyrama - Le 29/10/2011 à 17:00
Clermont s'échappe en tête du classement après sa large et facile victoire devant Biarritz (41-0). Dominateurs dans tous les secteurs du jeu, performants offensivement, les Auvergnats ont même décroché le bonus offensif. Biarritz reste dernier et affiche un niveau de jeu assez inquiétant.

Quand le sort s'acharne... Déjà lanterne rouge et en plein doute au moment d'aborder son périlleux déplacement chez le coleader clermontois, le Biarritz Olympique espérait que s'estompe enfin la spirale négative dans laquelle il est empêtré pour préparer au mieux le retour des Mondialistes. Las, Wenceslas Lauret, l'un des meilleurs Baques depuis le début de saison, se blessait à un mollet durant l'échauffement et était contraint de déclarer forfait. Après moins de dix minutes de jeu, c'est le jeune Paul Couet-Lannes qui devait se résigner à quitter ses partenaires. Pas l'idéal pour un groupe en quête de repères. D'autant qu'en face, les Auvergnats récitaient ce jeu léché qui fait leur force depuis le début de ce Top 14, aidés il est vrai par une entame de match complètement manquée par les Biarrots. Résultat: le match semblait plié après seulement sept petites minutes de jeu à Marcel-Michelin. Le temps pour Brock James et Wesley Fofana d'inscrire deux essais et d'envoyer le BOPB contre les cordes (14-0).

Mais alors que le public auvergnat se prenait déjà à rêver d'un score fleuve, la rencontre tombait dans un faux rythme, comme plombée par ces premiers instants euphoriques de la part des hommes de Vern Cotter et Franck Azéma. Et si les Jaunards se montraient toujours dominateurs, avançant systématiquement à l'impact ce samedi, ils se faisaient en revanche preuve d'indiscipline en défense lorsque le BOPB parvenait enfin à poser la main sur le ballon. Des séquences que les Basques, particulièrement maladroits, ne parvenaient cependant pas à conclure. A l'image de Julien Peyrelongue qui envoyait directement le ballon dans l'en-but en cherchant une pénaltouche (24e), ou qui trouvait le poteau quelques instants plus tard sur une tentative de pénalité. En face, Brock James, plus en réussite, ajustait deux coups de pied (19e, 36e) pour porter le score à 20-0 à la pause.

Domingo, la tuile

Une marque d'autant plus lourde que les Clermontois remettaient le couvert rapidement au retour des vestiaires. Fofana s'offrait un doublé (47e) puis Canale aplatissait à son tour (54e), concrétisant à chaque fois une grosse séquence des avants près de l'en-but. Asphyxiés par la conquête adverse, les Biarrots se montraient cette fois incapables de reprendre possession du cuir. Pas même l'infériorité numérique auvergnate suite au carton jaune reçu par Bardy (66e) n'allait leur permettre de réagir. Au contraire, c'est l'ASMCA qui enfonçait le clou à 14, par le biais de Vosloo qui concrétisait un nouvel énorme travail du pack (73e).

Seule ombre à l'élogieux tableau de Clermont, qui s'échappe en tête du championnat : la probable rechute de Thomas Domingo. Entré à l'heure de jeu, le pilier international est sorti dix petites minutes plus tard, victime d'une vilaine torsion de son genou gauche, lui qui revenait à peine suite à une rupture des ligaments du genou droit. Dans l'autre camp aussi, un joueur focalise les attentions : Philippe Bidabé. L'ancien ailier international, qui aurait à coup sûr préféré une sortie plus heureuse, voit en effet s'achever son contrat de joker Coupe du monde et a décidé de raccrocher les crampons à 33 ans, lui qui évolue au BOPB depuis 1992. Un cadre s'en va, d'autres reviennent à Biarritz où les internationaux français - Yachvili, Barcella, Haronordoquy, Lakafia - sont plus que jamais attendus comme les messies.