Nathan Hines - Clermont montpellier - 20 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont bat Montpellier à l'usure

Clermont bat Montpellier à l'usure

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2012 à 10:20 -
Par Rugbyrama - Le 21/04/2012 à 10:20
Dans une rencontre âpre, les Clermontois ont su être patients face à des Montpelliérains courageux en défense. Sur un éclair de génie de Nathan Hines, Ti'i Paulo a inscrit le seul essai des siens, privant par la même occasion les hommes de Fabien Galthié du bonus défensif (22-9).

Clermont voulait se tester avant sa demi-finale de H Cup face au Leinster et force est de constater que Montpellier a été un sparring-partner de grande qualité. Loin d’être impressionnés par la série en cours de 41 victoires, les Héraultais ont, une heure durant, terriblement contrarié les plans des coéquipiers de Vermeulen. Notamment grâce à une redoutable défense inversée que les Clermontois, malgré leur outrageuse domination, ne seront pas arrivés à prendre à défaut. Hormis sur des ballons de relance où les montées du MHR ont été moins performantes.

Pour parvenir à déstabiliser cet adversaire, il aurait peut-être fallu user un peu plus du jeu au pied dans le dos, comme a su paradoxalement le faire Hines, amenant l’essai libérateur de Ti’Paulo (22-9, 70e). En s’entêtant à vouloir envoyer du jeu sur les extérieurs, l’ASMCA s’est donc grandement compliquée la tâche et a tardé à forcer la décision. Mais, longtemps dans le coup, les Montpelliérains ont payé dans les vingt dernières minutes leur grosse débauche d’énergie consentie jusqu’alors. Car sous une pluie battante, qui a forcément contrarié les velléités des deux équipes, la lutte a été acharnée, notamment dans le jeu au sol. Clermont a impressionné dans sa capacité à très peu se consommer dans ces phases de jeu tout en retardant les sorties montpelliéraines. Tout sauf un hasard pour la meilleure défense de l’exercice. Mais le MHR n’a pas été en reste, récupérant un nombre impressionnant de ballons sur des offensives adverses. Il a seulement manqué un peu plus de tranchant à la meilleure attaque, ainsi que plus de munitions en touche, pour parvenir à inquiéter les hommes de Vern Cotter.

Clermont plus pragmatique en deuxième mi-temps

Du coup, la première partie de la rencontre s’est résumée à un duel de buteur, remporté par James à la pause, avec deux pénalités contre une pour Bustos Moyano (6-3). A la reprise, Fernandez et Parra ont pris le relais, avec brio pour ce dernier, auteur d’un sans-faute mettant les siens un peu plus en sécurité qu’ils ne l’étaient jusqu’alors (15-9, 61e). Chat échaudé craint l’eau froide et les Auvergnats n’ont pas voulu se risquer à prendre des pénaltouches comme en fin de premier acte avec des tentatives infructueuses. Moins présomptueux, plus pragmatiques, ils ont tracé seuls la voie du succès, en laissant quand même Vosloo (adducteurs) et Bardy (coude) sur le bord de la route avant de retrouver les Irlandais à Bordeaux. Quoi qu’il en soit, Clermont continue d’avancer et prend ce soir provisoirement la tête de ce Top 14, en attendant le Toulouse-Brive de demain après-midi.

Même s’il a manqué de réalisme, Montpellier a de son côté livré une bonne prestation. De bon augure pour la suite même si le retour sans point dans l’Hérault pourra laisser quelques regrets au trio Béchu-Bes-Galthié tant le bonus défensif paraissait accessible, malgré la domination quasi-permanente de Clermont.