Antonie CLAASSEN - 30.09.2011 - Brive - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Brive bien plus serein

Brive bien plus serein

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/03/2012 à 17:00 -
Par Rugbyrama - Le 03/03/2012 à 17:00
Brive n'a pas tremblé pour décrocher face au Stade français une victoire très précieuse dans la course pour le maintien (25-9). Au terme d'un match âpre et très engagé, le CABCL a su attendre son heure avant de faire la différence en fin de rencontre. Paris est toujours inconstant à l'extérieur.

Le CA Brive Corrèze enchaîne. Après sa victoire probante sur le terrain de Lyon, Brive se devait de confirmer face à son public lors de la 19e journée de Top 14. Alors à huit points du relégable, chaque match restait essentiel pour les hommes d'Ugo Mola et cette victoire l'est d'autant plus. De son côté, le Stade français, pas vraiment à l'aise à l'extérieur, comptait sur ce déplacement pour rester au contact du groupe de tête et faire la différence avec ses poursuivants.

Dans une première mi-temps empreint de beaucoup de nervosité, les Coujous possédaient le cuir mais le réalisme était du côté parisien. Les hommes de Michael Cheika étaient en place en défense tandis que Contepomi profitait des fautes corréziennes. L'artilleur argentin passait en effet deux pénalités quasi coup sur coup (10e, 15e, 0-6). Après plusieurs temps forts, Caminati concrétisait en passant sa première pénalité (29e, 3-6). Dans la foulée et enfin lancé, Brive via Dubarry marquait le premier essai de la partie (32e, 8-6). Cet entousiasme était vite douchée par une nouvelle pénalité de Contepomi (35e, 8-9) et Paris reprenait la tête au score. Mais dans ce chassé-croisé de buts, c'est Bélie qui avait le dernier mot et trouvait le chemin des barres (37e, 11-9). Les Corréziens rejoignaient sur le fil mais en tête les vestiaires.

Une deuxième mi-temps 100% briviste

Au retour de la pause, la partie avait nettement baissé de rythme. A l'image de la première période, Brive enchaînait les temps de jeu dans le camp parisien, tenait le ballon et allait le tenir quasiment l'ensemble de cette seconde mi-temps. Pour sa part, le Stade français s'étiolait au fur et à mesure multipliant les fautes. Bélie (50e) puis Caminati (55e, 59e, 20-9) ne se faisaient pas prier et trouvaient le chemin des barres. S'appuyant notamment sur une mêlée dominatrice, Brive creusait alors peu à peu le score. De son côté, le Stade français ne trouvait pas le bon tempo et restait indiscipliné écopant même d'un carton jaune infligé à Sempere. En supériorité numérique, les efforts offensifs corréziens étaient récompensés par un essai inscrit par Natriashvili (76e, 25-9) scellant définitivement cette victoire.

Avec ce succès plein de maîtrise, les hommes d'Ugo Mola se donnent de l'air et reste sur une bonne dynamique. Une dynamique qu'il devront continuer à exploiter lors du déplacement plus que périlleux chez un des concurrents directs au maintien à savoir le Biarritz Olympique. Du côté du Stade français, ce déplacement en terres corréziennes scelle son quatrième match sans victoire. Les Parisiens devront alors se remobiliser avant la réception de Lyon lors de la 20e journée.