Top 14

Contrat rempli pour le Racing-Metro

Le Racing-Metro a conforté sa deuxième place du Top 14 en allant s'imposer 38-19 face à Bourgoin au Stade des Alpes ce samedi. Les Franciliens ont pris le point de bonus offensif grâce à un essai de Saubade à la dernière minute de jeu. Le CSBJ, de son côté, poursuit sa descente aux enfers.

 
Racing : Contrat rempli - Rugby - Top 14Icon Sport
 

C'est sur le fil que les Racingmen sont allés chercher le point de bonus au stade des Alpes contre le CSBJ 38-19, confortant ainsi leur place de dauphin du Top 14. Acculés dans leurs 22 mètres lors des dix dernières minutes, il fallait un coup du sort : une mauvaise passe berjallienne et toute la malice de Julien Saubade, pour planter un contre assassin et marquer ce quatrième essai synonyme de bonus offensif (83e). Les Isérois rentrent eux une nouvelle fois bredouilles, mais avec la satisfaction d'avoir tout donné et offert au public de Grenoble un spectacle de qualité.

Le début de match était équilibré et offrait un score de parité au bout de 20 minutes de jeu, Wisniewski (8e, 15e) répondant à Germain (5e, 18e). C'était le temps qu'il fallait à la machine francilienne, privée de Chabal et Nallet, pour se mettre en route. Sur une offensive sur l'aile gauche, Jonathan Wisniewski effectuait une longue passe au pied d'une précision chirurgicale qui traversait toute la largeur du terrain pour atterrir dans les bras de Fall côté droit qui filait aplatir (26e). Le buteur du Racing permettait à sa formation de basculer à la pause avec 9 points d'avance grâce à deux nouvelles pénalités (30e, 37e) contre une de Gaëtan Germain (33e).

Un Racing à deux visages

Les joueurs de Pierre Berbizier mettaient dix minutes à entrer dans cette seconde période. Ils concédaient une pénalité de Germain (49e) et étaient même proches d'encaisser l'essai suite à un enchainement de mauvaises passes au milieu de terrain. Mais les Racingmen relevaient la tête et marquaient un deuxième essai grâce à leur ouvreur Nicolas Durand (52e). Une bonne nouvelle qui était immédiatement suivie par une très mauvaise puisque trois minutes plus tard "El Mago" Juan Martin Hernandez se blessait semble t-il gravement au genou (les ligaments croisés seraient atteints). Le Racing ne relâchait néanmoins pas la pression et enfonçait le clou grâce à Qovu en force sur la droite (62e). On pensait dès lors que le bonus offensif était acquis pour les Franciliens. C'était sans compter sur la persévérance des locaux qui réagissaient superbement. Sur un magnifique temps de jeu, le ballon passait de l'aile droite à l'aile gauche en un éclair et Moinot venait conclure l'action (67e).

Les Berjalliens, soutenus par leur public, maintenaient une pression constante, et dominaient contre toute attente la fin de match. Les visiteurs eux semblaient incapables de réagir et résignés à obtenir le bonus offensif jusqu'à cette 83e minute et cet éclair de Saubade venant quelque peu plomber l'ambiance. La mission est donc accomplie in extremis pour le Racing Métro qui conforte sa place de dauphin avant un déplacement périlleux à Biarritz. Pour Bourgoin l'espoir de se sauver s'est envolé depuis bien longtemps. En revanche, les Isérois ont prouvé cet après-midi que l'honneur était toujours bien présent.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |