Stade français - Rugbyrama
 
Top 14

Présentation : Stade français

Présentation : Stade français

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/08/2011 à 12:18 -
Par Eurosport - Le 14/08/2011 à 12:18
Moins de trois semaines avant la reprise du championnat, notre site vous propose un tour d'horizon des quartoze équipes qui se disputeront le bouclier de Brennus cette saison. Ce jeudi, notre site vous propose un focus sur le Stade Français. Le club parisien voudra retrouver son lustre d'antan.
 

Stade français Paris Rugby
Fondé en 1883
Stade : Charléty (20 000 places)
Président : Thomas Savare
Entraîneurs : Michael Cheika, Christophe Laussucq, Mario Ledesma
Classement 2010 : Onzième du Top 14
Titres : Treize fois champion de France (1893, 1894, 1895, 1897, 1898, 1901, 1903, 1908, 1998, 2000, 2003, 2004, 2007)

L’objectif : redorer le blason

Onzième. Voilà un rang indigne pour un club de la trempe du Stade Français. Après une saison décevante sur le plan sportif, les Parisiens ont vécu une intersaison agitée. Le club avait bien failli être rétrogradé financièrement. Escroqué par une société canadienne (la Facem), Paris avait dû trouver plus de six millions d'euros en urgence. Victime collatérale de cette crise : le président historique, Max Guazzini. Si le club de la capitale a donc connu de nombreuses turbulences, nul doute que les joueurs voudront réagir sportivement. Question d’honneur. Le Stade français, grand club du rugby hexagonal, doit retrouver ses lettres de noblesse.

La star : Sergio Parisse

Au cours de la saison 2010-2011, Sergio Parisse aura montré deux visages. Il n'a parfois pas été au niveau auquel on l'attendait avec son club. En revanche, avec le XV d’Italie, c’était du grand Parisse dans le texte. Et le numéro huit parisien reste, comme on dit, un sérieux "client" de notre championnat. Très technique ballon en main, l'Italien est très certainement le joueur le plus talentueux du club. Sergio Parisse sera cette année encore un rouage important du système Cheika. Son absence en début de Top 14 risque de peser lourd...

Le joueur à suivre : Byron Kelleher

Il arrive de chez l’ennemi juré, le Stade toulousain. Alors, Byron Kelleher devra se (re)faire un nom du côté de la capitale. Il lui faudra pour cela être au moins aussi bon que pour sa première saison à Toulouse, durant laquelle le demi de mêlée all black avait été éblouissant. L’an passé, Kelleher a peu joué (seulement 10 matchs), la faute à une blessure au mollet récurrente. On peut pour autant tabler que Kelleher sera fidèle à lui-même pour cette nouvelle saison : un éjecteur formidable, dur sur l’homme, et plus que jamais un véritable neuvième avant. Les champions ne meurent jamais.

Le départ qui fait mal : Mathieu Bastareaud

Un bras de fer. L'ancien sélectionneur du XV de France, Bernard Laporte (un temps dans l'organigramme parisien), s'opposait catégoriquement à son départ. Mais après plusieurs mois de négociations âpres, le trois-quart centre français a finalement réussi a obtenir un bon de sortie. Après l'affaire "Facem" et la démission de Guazzini, Bastareaud s'est envolé pour la rade. Au RCT, il tentera d'atteindre à nouveau le niveau qui était le sien lors du Tournoi 2010. Et il sera difficile pour les Parisiens de retrouver un profil comme le sien au centre de l'attaque.

Mouvements

Arrivées : Milloud (Bourgoin) ; Wright (Leinster, Irlande) ; Tetaz (La Plata, Argentine) ; Lavalla (Etats-Unis) ; Chollon (Bordeaux-Bègles) ; Fillo (Racing-Metro) ; Kelleher (Toulouse) ; Warwick (Munster) ; Contepomi, Sackey (Toulon) ; Turinui (Dax) ; Williams (Auckland, Nouvelle-Zélande) ; De Malmanche (Waikato Chiefs, Nouvelle-Zélande) ; Zhvania (Géorgie) ; Tomiki (Reds, Australie) ; Lyons (Llanelli, Pays de Galles) ; Fainifo (Brumbies, Australie) ; Rokobaro (Malbourne, Australie) ; Namosolo Aria (Fidji).

Départs : Beauxis (Toulouse) ; Bastareaud (Toulon) ; Tardy (Pau) ; Phillips (?) ; Haskell (Japon), Oelschig (Eastern Province, Afrique du Sud) ; Boussès (Racing-Metro) ; Mauro Bergamasco (sans club) ; Southwell (Wasps, Angleterre) ; Marchois, Leguizamon (Lyon) ; Weber, Dibel, Raine (Tarbes) ; Joly (Bourgoin) ; P. Ledesma (arrêt).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×