2010 Perpignan Montpellier - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Le MHR prend la forteresse catalane

Le MHR prend la forteresse catalane

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/08/2010 à 20:26 -
Par Rugbyrama - Le 28/08/2010 à 20:26
Montpellier s'est imposé sur la pelouse d'Aimé-Giral pour la première fois de son histoire (6-16). François Trinh-Duc a marqué le seul essai de la partie (75e) dans une rencontre largement dominée par les Montpelliérains. Perpignan touche le fond et n'empoche même pas le point de bonus défensif.

Le match débutait avec de grosses ambitions...mais aussi avec de nombreuses maladresses. Le talonneur catalan Maxime Delonca, qui connaissait sa première titularisation cet après-midi, ratait ses premiers lancers en touche et semblait gêné par le vent tourbillonnant d'Aimé-Giral. Résultat : des lancements de jeu pas au point et des en-avants à la pelle. C'est même Montpellier qui monopolisait le ballon et occupait le terrain adverse. Les hommes de Fabien Galthié étaient bien en place mais commettaient quelques erreurs dans leurs phases offensives. La rencontre allait se décanter grâce aux buteurs. Kevin Boulogne, exceptionnellement à l'ouverture pour cette opposition, passait deux pénalités (13e, 36e). Martin Bustos Moyano (17e) lui répondait grâce son pied droit. Les Catalans ont poussé en fin de première mi-temps avec notamment un essai de l'arrière Joffrey Michel refusé par M.Marchat. L'arrière de Perpignan, plaqué par trois adversaires, semblait avoir aplati mais les arbitres ont préféré ne pas valider cet essai. Finalement, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le piètre score de 6 à 6 dans une rencontre assez pauvre techniquement.

L'essai logique de Montpellier

Dès les premières minutes du second acte, Montpellier affichait sa volonté d'empocher les quatre points de la victoire. Benjamin Thiery passait un drop en face des poteaux (42e) et le MHR occupait le camp de Perpignan avec conviction et maîtrise. Perpignan sortait par à-coups mais Kevin Boulogne gâchait les seules opportunités dans ses pénalités. C'est le club héraultais qui dominait cette seconde mi-temps face à des Catalans apathiques et bien trop limités pour espérer ramener une victoire. Maxime Delonca était au supplice en touche, les remplaçants pas au niveau et les cadres dépassés. Et ce qui devait arriver arriva. Après deux mêlées successives à 5 mètres de l'en-but perpignanais, Trinh-Duc aplatissait le ballon (75e). Marc Giraud chargeait une première fois, bien soutenu par l'ouvreur international qui s'en est allé marquer le seul essai de la rencontre.

Montpellier s'impose pour la première fois de son histoire au stade Aimé-Giral. Une victoire probante face aux derniers finalistes du championnat. Le travail du nouveau duo Béchu-Galthié commence à porter ses fruits même si ce n'est que le début de saison. Pour Perpignan, c'est la soupe à la grimace. Les dix-sept absences plombent la qualité de jeu des Catalans qui sont actuellement trop limités sur les postes clés. Les Perpignanais n'ont même pas réussi à prendre le point de bonus défensif, c'est dire s'ils éprouvent les pires difficultés à produire des actions. Le vent du Languedoc-Roussillon a semble-t-il changé de camp.