Racing Metro Jacques Cronjé Top 14 saison 2010-2011 - Rugbyrama
 
Top 14

Le Racing étouffe La Rochelle

Le Racing étouffe La Rochelle

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/02/2011 à 17:31 -
Par Rugbyrama - Le 19/02/2011 à 17:31
Le Racing-Metro s'est imposé à La Rochelle sur le score de 32 à 24 au terme d'un superbe combat où les deux équipes se sont rendu coups pour coups avec notamment deux essais de chaque côté. Mais la maîtrise du Racing a eu raison des vaillants rochelais qui auraient pu prétendre au bonus défensif.
 

Tout en maîtrise, le Racing-Metro a évité le piège à Marcel-Deflandre. Dans l'alternance de jeu au près, à la main et de jeu long au pied, les Franciliens ont marqué sur chacun de leur temps fort. Jonathan Wisniewski, de retour après son absence la semaine dernière, a été le grand artisan de ce succès. Impeccable dans son orientation du jeu, il a été parfait au pied avec six pénalités et deux transformations.

Son homologue dans le jeu rochelais, l'arrière Benjamin Dambielle, n'aura, lui aussi, pas été en reste. Il a maintenu ses coéquipiers au contact au cours de la première mi-temps avec quatre pénalités (12-19 à la pause). En seconde période, il a relancé son équipe en inscrivant le premier essai des Maritimes. Bien placé, en bout d'alignement, il récompensait ainsi une longue séquence de ses coéquipiers dans les 22 mètres parisiens (63e). En fin de match, après une nouvelle d'ébauche d'énergie des avants rochelais, Ligairi franchissait la ligne d'en-but en espérant prendre le point de bonus défensif (80e). Sauf que, Dambielle, jusque-là impeccable, dévissait son dernier coup de pied de transformation. Un échec qui privait La Rochelle du bonus défensif.

Des individualités en plus

Pourtant lors de ce match, La Rochelle, ni plus ni moins que le Racing, a affiché de belles intentions. La différence s'est faite sur la gestion des temps forts et le réalisme parisiens. On peut aussi y ajouter les individualités franciliennes. Outre Wisniewski, Sireli Bobo a fait le show. Le premier essai inscrit fut pour lui. Deux cadrages-débordements et trois défenseurs effacés, le ballon tenu à une main, pour offrir l'essai à son troisième ligne, Cronjé (18e). Le deuxième est l'œuvre de Chavancy (66e) mais l'action est venue d'une autre étoile du Racing en la personne d'Hernandez, auteur d'une magnifique percée de plus de trente mètres.

La comparaison est difficile au niveau de l'effectif rochelais. Les Maritimes enchaînent une nouvelle défaite à domicile après celle contre le Stade Toulousain lors de la précédente journée. Ils réalisent une très mauvaise opération au classement puisqu'ils se retrouvent dans la zone rouge, dépassés par Brive vainqueur du Stade Français. La fin de saison s'annonce très difficile. De son côté, le Racing-Metro confirme sa bonne prestation contre les Castrais (20-13) et lance sa série de trois matchs à l'extérieur de la meilleure des façons. Installés à la deuxième place du classement, les Franciliens veulent y rester jusqu'à la fin de ce championnat. Et, surtout une journée de plus, avec un déplacement à Bourgoin lors de la prochaine journée.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×