Romain Millo Chluski - 25.09.2010 - Toulouse - Icon Sport
 
Top 14

La 21e journée en questions

La 21e journée en questions

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 10/03/2011 à 10:04 -
Par Rugbyrama - Le 10/03/2011 à 10:04
Quels seront les internationaux absents ? Un prétendant pour les phases finales peut-il être distancé ? Depuis quand la Rochelle ne s'est pas imposée à domicile ? Quel sera l'état d'esprit des Bayonnais à Perpignan ? Retrouvez en quelques questions tous les enjeux de cette 21e journée.
 

Depuis quand la Rochelle ne s'est pas imposée à domicile ?

Belle surprise de la première moitié de saison, La Rochelle est à la peine depuis le début d'année 2011. Incapables de s'imposer à domicile à la suite de leur victoire face à Clermont (22-14) en novembre dernier lors de la 12e journée, les Maritimes se retrouvent donc de nouveau dans la zone rouge. Trois matchs de disette à Marcel-Deflandre (deux défaites, un nul) qui rendent leur fin de saison plus compliquée que prévue. Alors que les Jaune et Noir accueillent ce samedi Montpellier, ils ont pour obligation de gagner, sous peine de voir la Pro D2 se rapprocher à grand pas...

Quels seront les internationaux absents ?

Pour cause de doublon ce week-end, les internationaux français et anglais manqueront à l'appel. Qui plus est, les sélectionnés géorgiens, roumains et portugais seront également absents pour cette 21e journée de Top 14. Ces derniers sont tous appelés à disputer le Tournoi B. Certains clubs sont donc plus pénalisés que d'autres. Les plus touchés par ces convocations sont Clermont (neuf absents) qui va à Castres, le Racing-Métro (sept absents) qui se déplace à Biarritz et le Stade toulousain (six absents) qui reçoit Brive. Cependant, depuis le début du Tournoi, ces grosses cylindrées ont toujours fait parler leur profondeur de banc.

Paris a-t-il encore quelque chose à jouer en Top 14 ?

Défait lors de la dernière journée à domicile par Perpignan (21-9), le Stade français a vu ses dernières illusions d'accès aux phases finales s'envoler. Distancé par les équipes du haut de tableau, et assez loin du groupe de trois (La Rochelle, Brive et Agen) qui luttent pour leur survie, le club de la capitale n'a plus rien à jouer. A lui tout seul, le Stade français constitue le ventre mou du championnat. Néanmoins, les Agenais qui se déplacent dans la capitale ce samedi ne doivent pas s'attendre à une partie de plaisir. Une réaction d'orgueil des joueurs de Michael Cheika est attendue. Car, même s'il est infime, il reste un espoir de jouer les barrages.

Un prétendant pour les phases finales peut-il être distancé ?

Respectivement à quatre et trois points de Biarritz et de Bayonne (sixième ex æquo), Perpignan et Toulon sont légèrement distancés. Toutefois, avec un calendrier plutôt favorable, rien n'est perdu pour ces deux clubs qui se retrouveront prochainement en quart de finale de H Cup. Pour le compte de cette journée, le club catalan recevra d'ailleurs Bayonne vendredi. Une victoire permettrait donc aux joueurs de Jacques Brunel de passer devant leur adversaire du soir. Du côté de Toulon, une victoire bonifiée est impérative face à la lanterne rouge Bourgoin. Sauf surprise énorme, la course aux barrages ne devrait pas trouver son épilogue ce week-end.

Quel sera l'état d'esprit des Bayonnais à Perpignan ?

Pas de doute, les Bayonnais donneront tout sur le terrain, comme ils en ont l'habitude. Pourtant, l'actualité qui entoure l'Aviron semble pour la première fois toucher le moral de joueurs. "La mascarade a assez duré. Au bout d'un moment, on va être la risée du Top 14 ", a d'ailleurs déclaré Marc Baget, capitaine des Ciel et Blanc. Après leur convaincante victoire face à Toulouse samedi dernier à Anoeta (19-13), un résultat positif vendredi à Aimé Giral ramènerait un peu de sérénité autour d'un club qui en a bien besoin.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×