La Rochelle Top 14 2010-2011 - Icon Sport
 
Top 14

Des Rochelais frustrés

Des Rochelais frustrés

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/01/2011 à 15:37 -
Par Rugbyrama - Le 04/01/2011 à 15:37
Bons défenseurs et performants en attaque, les Rochelais ont réalisé très peu d’erreurs contre Paris, dimanche (26-26) à Marcel-Deflandre. Insuffisants pour quitter la zone de relégation, les deux points du match nul donnent quelques regrets aux Maritimes qui ont mené au score par quatre fois.
 

Comme dans le camp parisien, c’est la frustration qui régnait du côté de l’Atlantique Stade Rochelais. Preuve que les équipes auraient bien pu l’emporter dimanche soir au stade Marcel-Deflandre. Pourtant, ce sont bien les Rochelais qui ont mené quatre fois au score. Autant de fois qu’ils ont vu revenir les Parisiens. De quoi nourrir quelques déceptions. "Je pense qu’on pouvait gagner logiquement, affirme l’entraîneur David Darricarrère. Paris a su être réaliste et opportuniste." Face à des Parisiens solides en défense, les Maritimes ont joué leur partition habituelle : jeu à la main, relance depuis leurs 22 mètres… En effaçant certaines difficultés rencontrées récemment. D’un côté, le buteur Benjamin Dambielle réussit un 100% au pied. D’un autre, deux essais ont été marqués par Thomas Soucaze grâce à un bon travail des avants n’hésitants pas à défier leurs homologues parisiens en mêlée.

"Des moments regrettables"

Ce sont d’ailleurs les "gros" de La Rochelle qui auraient pu tuer le match à la 70e. Sur une récupération dans leur camp, ils progressent de 40 mètres sur la gauche du terrain, arrivant dans les 22 adverses lorsqu’ils voient… Haskell sortir la balle pour Paris. De quoi offrir ne nouvelle chance à Beauxis de donner l’avantage aux Parisiens dans les arrêts de jeu. Finalement, ses deux tentatives ratées ont clôturé cette rencontre sur un score qui ne satisfait réellement personne. "Ce maul de 40 mètres est le tournant du match, pense Darricarrère. Il doit nous faire gagner mais peut aussi nous faire perdre à la fin. Les points perdus ne se rattrapent pas, il y a toujours des faits de jeu, des moments regrettables."

Déjà la tête à Bourgoin

Très satisfaits de leurs joueurs, les entraîneurs charentais Darricarrère et Milhas, se demandaient après la rencontre ce qui manquait à leur équipe pour l’emporter. "Sur le terrain on a vu une équipe de Pro D2 face à une équipe de coupe du monde. Je n’ai eu aucun mot pour réconforter mes joueurs, je ne sais vraiment pas ce qu’on doit faire…", affirmait Serge Milhas, sortant rarement dans la presse, en référence à l’arbitrage. Darricarrère ajoutait : "Je suis vraiment fier de mes gars, on a encore tenu tête à une équipe de haut de tableau et on a montré qu’on avait notre place dans ce championnat." L’heure de sortir le champagne alors ? "Au vu du match, ils l’ont mérité. Mais une coupe seulement, nous attendrons encore pour boire à la bouteille. Des rencontres importantes sont à venir, et le week-end prochain, un gros challenge nous attend à Bourgoin." Toujours relégables, une victoire au CSBJ leurs permettrait de passer devant leurs rivaux Brivistes et Agenais si ceux-ci sont défaits. Comme prévu, la lutte à couteaux tirés pour le maintien a bel et bien commencée. Les douze dernières journées s’annoncent tendues.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×