Icon Sport

Brive abat Toulon

Brive abat Toulon
Par Rugbyrama

Le 05/09/2010 à 11:33Mis à jour Le 05/09/2010 à 19:52

Brive décroche une belle victoire devant Toulon (27-9) et glane même le bonus offensif au cours d'une rencontre marquée par l'exclusion précoce du centre toulonnais Kefu, auteur d'une cravate sur Palisson. Les Varois ont résisté une heure avant de craquer devant les assauts répétés des Corréziens.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Certains jugeront sa décision sévère dans un début de partie déjà tendu, d'autres le féliciteront d'avoir protégé l'intégrité physique des joueurs. Une chose est sûre, il aura fallu du cran à l'arbitre Jean-Luc Rebollal pour exclure le Toulonnais Mafileo Kefu dès la 5e minute de la rencontre entre Brive et le RCT, disputée ce dimanche. Mais la cravate assenée par le centre tongien à Alexis Palisson n'appelait guère à la clémence. Si bien que les Varois voyaient s'éloigner rapidement la perspective de rester invaincu en déplacement.

Pourtant, de manière assez surprenante, les hommes de Philippe Saint-André faisaient mieux que résister face à des Brivistes impuissants, qui préféraient répondre à la rudesse adverse au lieu de déployer leur jeu. Si bien que Jonny Wilkinson (18e, 21e) pouvait répondre à Mathieu Bélie (6e, 8e) et permettre aux siens de regagner les vestiaires sur un score de 6-6. L'ouvreur anglais ratait même la possibilité de prendre l'avantage à quelques secondes du repos.

Le bonus à l'usure

Un avantage qui aurait sans doute semé un doute supplémentaire dans les têtes corréziennes. Car à leur retour sur la pelouse, les Coujoux semblaient animés de nouvelles intentions. Et ils parvenaient logiquement à forcer le verrou toulonnais par Gerhard Vosloo (13-6, 45e), à la conclusion d'une action initiée par l'intenable Alexis Palisson. Si Wilkinson maintenait un temps l'espoir (13-9, 50e), il ne restait dès lors aux locaux qu'à attendre la logique baisse de régime des Varois, qui allait intervenir après une heure de jeu en infériorité numérique. Simon Azoulai se trouvait au relais de Fabrice Estebanez pour aplatir (20-9, 65e), puis Alexis Palisson l'imitait cinq minutes plus tard, à la suite d'une mêlée à 6 mètres parfaitement exploitée.

Une troisième réalisation synonyme de bonus offensif pour les Brivistes, qui prennent cinq points précieux avant de se rendre à Paris pour y défier le Stade Français. Il dépassent du même coup leur adversaire du jour et pointent au 8e rang. Quant au RCT, qui recule à une décevante 10e place, il n'aura d'autre choix que de s'imposer enfin à domicile pour compenser ce revers. Au menu de la prochaine journée, la venue du promu Agen à Mayol.

0
0