Top 14

Biarritz Olympique30 - 22Montpellier Hérault Rugby

Biarritz, 7e l'an passé, tentera de se qualifier cette saison pour les phases finales et doit donc commencer par un succès à domicile.

 
        - Rugby - Top 14Icon Sport
 

L'ENJEU

"Je veux un titre." Serge Blanco, le président du BO, n’y va pas par quatre chemins et affiche clairement ses prétentions. Ses poulains ne devront pas se rater ce vendredi (19 heures), à Aguilera, face à Montpellier. L’an passé, à la même époque, Biarritz était passé à côté de son premier match de championnat et avait dû cravacher tout le reste de la saison. Le résultat on le connaît. Une septième place, synonyme de non qualification pour les barrages. La deuxième fois en deux ans. Rageant. Un seul résultat compte donc face à Montpellier. La victoire. On serait tenter de dire qu’importe la manière, tant que le résultat final est en faveur des Biarrots.

L'EQUIPE

C’est avec une équipe largement remaniée que les Biarrots affronteront, en ouverture du championnat, le XV Héraultais de Montpellier. Comme si l’absence de ses internationaux – Fabien Barcella et Wencelas Lauret – laissés au repos, ne suffisait pas, quatre joueurs sont venus se greffer sur la liste des joueurs indisponibles. Jean-Michel Gonzalez devra en effet composer sans Damien Traille, touché aux adducteurs ni Imanol Harinordoquy, qui ne semble toujours pas remis d’une blessure aux côtés. Ajoutez à cela les absences de Pelu Lan Taele et Ayoola Erinle et vous obtenez une équipe largement amoindrie. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive généralement jamais seule, l’Américain Taduza Ngwenya et le Fidjien Ilikena Bolakoro ont été sanctionnés par le club (pour une question de retard à l’entraînement, NDLR) et n’officieront donc pas sur les ailes biarrotes. Le recrue de poids dans le pack du BO, Sylvain Marconnet, en provenance du Stade Français devrait débuter sur le banc des remplaçants.

LA STAT

24. - Comme le nombre de points encaissés par les joueurs du BO en ouverture du dernier exercice face à Castres. A l’époque, les soldats de Jérôme Thion était tombés sur un os. En l’occurrence Marc Andreu et sa bande de compères qui avaient cueilli à froid les Biarrots, leur plantant même deux essais.

B.P

Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |