Mathieu Bastareaud Stade français paris Top 14 2010 - Icon Sport
 
Top 14

La 24e journée en bref

La 24e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 04/04/2010 à 12:18
La 24e journée a vu l'un des plus beaux matchs de la saison se jouer à Pierre-Antoine samedi à l'occasion de la victoire perpignanaise sur le CO. Mais le spectacle n'a pas manqué également au Stade de France, où Paris a dominé Clermont, à Montpellier, à Biarritz ou encore à Toulouse. Retour.
 

EN HAUSSE

Toulon

Après Castres, Perpignan et Clermont le week-end dernier et Toulouse vendredi soir après sa victoire contre le Racing-Metro (28-23), un cinquième club a assuré participation à la phase finale. Il s'agit de Toulon. Vainqueurs avec bonus (et avec la manière) de Bayonne samedi à Mayol (31-13), Tana Umaga et ses coéquipiers possèdent désormais quinze points d'avance sur le premier non-qualifié potentiel, Biarritz. Ils ne pourront donc pas être rejoints lors des deux dernières journées de la phase de poule. "Nous sommes candidats au titre", réaffirmait le président Mourad Boudjellal sur la pelouse de Mayol quelques minutes après la fin de la rencontre. Ça tombe bien, c'est le champion de France perpignanais qui viendra défier ses joueurs dans quinze jours au stade Vélodrome. Un véritable test pour le RCT, qui reste sur une impressionnante série de sept victoires. Bayonne, de son côté, a réalisé une mauvaise opération sur la Rade puisque les Basques ont replongé dans la zone rouge après cette sévère défaite.

EN BAISSE

Castres

Jamais Castres n'avait plié à domicile cette saison. Secouée par Clermont (9-9) ou le Racing (9-6), l'équipe surprise du Top 14 2009-2010 avait réussi à préserver son invincibilité depuis près d'un an et une défaite contre l'Usap le 16 mai 2009. Mais voilà, les champions de France sont (re)passés par là. Plus réalistes, pleins de maîtrise et d'expérience, les Catalans l'ont emporté 17-11 à Pierre-Antoine samedi soir dans le choc des co-leaders du championnat. Ils s'installent ainsi seuls en tête du classement et, surtout, relèguent les Tarnais en troisième position, à égalité de points avec le deuxième, Toulon. A première vue, ce résultat ne semble pas dramatique pour le CO mais, compte tenu de ses deux derniers déplacements à Clermont et Toulouse, il a probablement dit adieu à une qualification directe pour la demi-finale samedi. Et pourrait même terminer cinquième, ce qui serait synonyme d'un quart de finale à l'extérieur.

LE JOUEUR

Takudzwa NGwenya ( Biarritz )

Contre Montauban samedi, Biarritz a fait parler la poudre malgré un relâchement coupable en deuxième mi-temps. Vainqueurs 42-13 avec six essais à la clé, les Basques se sont replacés dans la course à la qualification et ne comptent plus que trois points de retard sur le dernier qualifié potentiel, le Racing, qui s'est incliné à Toulouse vendredi soir (10-19). A la mi-temps, le BOPB avait déjà inscrit cinq essais, dont les deux premiers de sa fusée américaine Takudzwa Ngwenya (17e, 25e), qui avait débridé la rencontre. Grâce à ce doublé, l'ailier capable de courir le cent mètres en 10'4 secondes entre dans le clan des meilleurs marqueurs du championnat aux côtés de Masoe, Gerber, Fall, Floch et Gasnier.

L'ESSAI

Dimitri Szarzewski (Stade français)

C'est assez rare pour le noter : un talonneur a réalisé un doublé samedi. Il s'agit de Dimitri Szarzewski, qui a inscrit deux des trois essais de Paris face à Clermont au Stade de France. Dès la huitième minute de jeu, alors que son équipe était déjà menée 7-0, l'international tricolore franchissait le mur clermontois après une pénalité jouée vite par Oelschig dans les 22 m adverses. Un essai capital, qui permettait aux siens de revenir immédiatement à égalité et de se remettre dans le match. Le second essai de Szarzewski, juste avant la mi-temps (39e), était lui aussi déterminant car il permettait aux Parisiens de faire définitivement le break (19-10), aucun point n'étant inscrit en deuxième période. Cette victoire de prestige fait beaucoup de bien aux joueurs de la capitale même si elle ne devrait pas suffire pour une qualification.

LA STAT

100

A l'occasion de la rencontre face à Bourgoin samedi à Amédée-Domenech, le CABCL a fêté ses 100 ans. Un match historique donc, célébré par 14 000 spectateurs, les anciennes gloires du club (Besson, Villepreux, Génois, dalès, Fite, Merlaud, Valbon, Soubira, Van der Linden, Venditti, Lamaison etc) qui avaient fait le déplacement et un maillot collector, sur lequel étaient inscrits les noms des 2500 joueurs ayant porté le maillot de Brive. Et la fête n'a pas été gâchée puisque les Coujoux se sont imposés (de manière poussive certes) contre Bourgoin 25-15 et que le bonus offensif arraché dans les dernières secondes leur permet de conserver une chance de qualification pour les barrages.

LA DECLA

Jean-Christophe Bacca (entraîneur d'Albi)

La fin de saison vire au cauchemar pour Albi. Officiellement relégués depuis la 22e journée, les Tarnais ont du mal à rester mobilisés. Samedi à Yves-du-Manoir, ils ont été ridiculisés par Montpellier, qui s'est imposé 62 à 17. Jean-Christophe Bacca, qui a succédé à Eric Béchu il y a quelques semaines, tirait un bilan fataliste après la rencontre : "Personne ne s'est échappé. Seulement, l'écart physique est énorme entre les deux équipes. Ce constat n'est pas nouveau : la saison fut très longue, très éprouvante tant au plan physique que mental. Face à Montpellier, j'ai l'impression qu'il y avait trois divisions d'écart entre Albi et Montpellier, mais ce n'est pas la réalité." Grâce à cette victoire bonifiée, le MHR a quitté la zone rouge, remontant en dixième position du classement.

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque : Clermont (593 points)

Meilleure défense : Toulouse (327 points)

Meilleur réalisateur : Romain Teulet (Castres, 227 points)

Meilleurs marqueurs : Gerber, Fall, Gasnier, Floch, Masoe, NGwenya (7 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×