Other Agency
 
Article
commentaires
Top 14

Brive, gagne-petit

Brive, gagne-petit

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 25/09/2009 à 20:00
Si Brive a assuré l'essentiel en dominant Castres (11-9) lors de la 8e journée, la manière n'a, une nouvelle fois, pas été à la hauteur des attentes. Au classement, les Corréziens reviennent à un point des Tarnais qui comptent encore un match en moins.

Les spectateurs d'Amédée-Domenech ne sont pas gâtés par le spectacle en ce moment. Et ils ne se sont pas privés pour le faire savoir avec des sifflets, malgré la victoire. Après le revers devant Biarritz la semaine dernière (12-15), ils attendaient sans doute une réaction de la part de leurs joueurs. Malheureusement pour eux, il faudra encore attendre. S'il y a bien eu victoire devant Castres, et c'est sans doute là l'essentiel pour les entraîneurs, il n'y a pas eu de quoi s'enflammer. Hormis l'action qui amène le seul essai, par Vincent Forgues, aucune tentative briviste n'est allée au bout.

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé et d'avoir les joueurs pour. Avec Alexis Palisson, Fabrice Estebanez et Viliame Waqaceduadua, Brive avait les cannes. Les trois hommes ont déclenché de nombreux mouvements mais jamais ils n'ont réussi à les mener au bout. Jusqu'à la pause, on s'en est donc remis à la botte d'Andy Goode, histoire de ne pas rentrer bredouille aux vestiaires. Une pénalité et un drop de l'Anglais, contre une pénalité de Romain Teulet. Voilà les seuls points auxquels les spectateurs d'Amédée-Domenech ont eu droit en 40 minutes (6-3).

Forgues, seule étincelle

Par la suite, les Brivistes sont revenus un peu plus gaillards. Sur une touche apparemment anodine à 40 mètres de la ligne castraise, ils vont aller au bout grâce à Waqaceduadua, qui se rend de plus en plus indispensable. Le Fidjien s'ouvre une brèche et résiste à deux plaquages avant de trouver du soutien. Au bout de l'effort et de l'attaque au large, le troisième ligne Vincent Forgues vient redonner du baume au coeur aux spectateurs (11-3, 43e). De leur côté, les Castrais se montrent dangereux par intermittence mais butent sur un solide Jamie Noon qui plaque à tour de bras.

Heureusement pour eux, les Corréziens baissent d'un ton et se mettent à la faute à plusieurs reprises. Romain Teulet se charge donc de réduire rapidement le score à 11-9 (54e, 59e). Si plus rien n'est marqué, la tentative de drop du jeune ouvreur tarnais Boscus dans les arrêts de jeu n'est pas loin de déclencher une crise en Corrèze. Pour le CO, l'affaire est bonne malgré tout avant le match en retard à Albi mardi, dernier d'une série infernale d'un tous les quatre jours. Pour Brive, c'est chez le Stade français qu'il faudra trouver des certitudes. Pas simple...