William Servat Toulouse Top 14 - Icon Sport
 
Top 14


Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 19/02/2010 à 16:39
A Toulouse ce samedi, les Toulonnais entendent aller chercher un match référence à l'extérieur.
 

L'ENJEU

Toulouse aura beau devoir se passer de sept internationaux, des joueurs tels David, Picamoles, Albacete, Johnston ou Médard seront sur le pré samedi à Ernest-Wallon. Et ce n'était pas le cas en novembre quand les Haut-Garonnais s'étaient inclinés à Castres (10-30) ou avaient battu difficilement Montauban sur leur terrain (17-12). Du coup, les Toulonnais n'arrivent pas avec des ambitions démesurées. "En regardant de plus près leur effectif restant, on se rend compte quand même que les Toulousains n'aligneront pas une équipe aussi décimée que cela. C'est peut-être sur le banc qu'ils seront pénalisés", analyse le talonneur Sébastien Bruno dans Midi Olympique. "Ça va quand même être très compliqué. Depuis le début de la saison, nous nous déplaçons avec la volonté de gagner mais il nous manque encore un match référence à l'extérieur." En ce sens, "Toulouse sera un test pour franchir un palier" souffle l'ancien international. En effet, le RCT est toujours sous pression à la sixième place du classement et rentrer dans le Var avec un point dans les bagages constituerait déjà une bonne opération.

L'EQUIPE

Outre Wilkinson retenu en sélection avec l'Angleterre, le demi de mêlée Pierre Mignoni et le pilier droit Tonga Lea'aetoa seront eux aussi absents. Le premier n'est pas remis d'une blessure aux ischio-jambiers tandis que le second s'est blessé à l'entraînement cette semaine. Ils s'ajoutent aux forfaits de Philip Fitzgerald et Rory Lamont. Le RCT récupère en revanche les deuxième ligne Ross Skeate et Jocelino Suta, les troisième ligne Joe Van Niekerk, Juan Martin Fernandez Lobbe, ainsi que les trois-quarts Jamie Robinson, Tom May et Luke Rooney.

LA STAT

18.- Jonny Wilkinson, qui n'a pas été libéré par le XV de la Rose, ne sera pas là. Une bonne nouvelle pour les Toulousains… Le 20 septembre au stade Vélodrome, bien que dominateurs et en supériorité numérique pendant dix minutes, ils avaient été battus par la botte de l'ouvreur anglais, auteur des 18 points de son équipe.

E.D.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×