Imago
 
Article
commentaires
Top 14

Paris, la confirmation

Paris, la confirmation

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 29/03/2008 à 17:45
Relancé par sa victoire contre Toulouse, le Stade français a confirmé son retour en forme en s'imposant avec le bonus à Bayonne (14-36). Les Parisiens effectuent un pas de plus vers les demi-finales. L'Aviron, dépassé en conquête, traverse en revanche une

Sous le soleil retrouvé et les premières chaleurs printanières, les Parisiens, annoncés encore convalescents, ont confirmé les bonnes choses aperçues il y a huit jours au Stade de France. Efficace en conquête, appuyant sur le point faible de l"Aviron bayonnais depuis quelque temps, alternant efficacement avec un très bon Beauxis et le magicien Hernandez, Paris a donné le ton dès l"entame du match.

Voici une statistique éloquente : après 20 minutes de jeu, il y avait 77% de possession de ballon pour les champions de France en titre ! Pourtant Paris n'avait marqué dans ce laps de temps qu'un seul essai par Saubade. L'ailier de poche venait d'être servi par Boussès. Après son plongeon digne du Super 14, le natif de Bayonne n'a cependant pas oublié de montrer à la caméra son crêpe noir, porté en hommage à Thierry Gilardi décédé mardi.

Un excellent Beauxis

Preuve de l'alternance des Parisiens, après un essai inscrit sur pénaltouche par le capitaine Roncero, évoquons le troisième essai. Beauxis, très inspiré pour sa première titularisation depuis le début de la saison, ajustait une passe au pied à son ailier Saubade qui vollayait pour Hernandez. La course de l'Argentin mettait le feu dans la défense bayonnaise aux abois. Hernandez combine avec Boussès qui retrouve Marconnet plein centre. Vu qu'il n'y a pas eu d'essai entre Toulouse et Bayonne, il n'y a aucune difficulté à qualifier cet essai du plus bel essai de la 16e journée !

Bayonne grâce à un bon travail d'Inigo, très bon cet après-midi, marquait certes un bel essai signé Edmonds, mais même leur point fort – la mêlée -, ne tenait pas plus de 50minutes. Le capitaine Louis Massabeau avouait à la mi-temps viser le bonus défensif… Mais c'est de lui que venait la révolte peu après l'heure de jeu alors que Paris venait d'inscrite l'essai du bonus offensif par Hernandez. C'est Massabeau qui sonnait la charge pour retrouver son ailier Inigo qui marquait l'essai de l'espoir. Malheureusement, la touche allait de mal en pis et après la sortie de Héguy.

Paris a failli laisser filer le bonus offensif, mais a trouvé les ressources pour aller le chercher dans les dernières minutes de la rencontre. Taylor passait les bras dans la défense pour servir Bastareaud. Dans le rayon des bonnes nouvelles pour les champions de France, ils ont récupéré un bon Juan Martin Hernandez, et surtout un excellent Lionel Beauxis . Et au vu de ses actions et de son énorme jeu au pied, c'est une très, très bonne nouvelle ! Pour Bayonne, cette défaite ne fait qu'enfoncer un groupe déjà déstabilisé.