Top 14

Castres à l'usure

Castres n'a pas manqué son entame de match et a dominé Auch (25-12) lors de la 1ère journée du Top 14. Malgré un courage de tous les instants, les hommes de Pierre-Henri Broncan n'ont pas réussi à résister à la puissance tarnaise et s'inclinent. Logiquem

 
Castres à l'usure - Rugby - Top 14DPPI
 

Pierre-Henry Broncan le soulignait quelques minutes avant le coup d'envoi de la partie : il souhaitait que ses joueurs fassent "honneur aux couleurs de leur club et les défendent" . Si ces protégés n'ont pas battu Castres samedi après-midi (22-12), ils auront au moins eu le mérite de suivre à la lettre les recommandations de leur coach. Tenir et mouiller le maillot. Mais était-ce finalement bien suffisant pour résister à une mécanique castraise ô combien décevante la saison passée et déterminée à se racheter, qui plus est devant son public ?

La réponse ne tardait pas à venir finalement. Bien en place défensivement, solide sur l'homme, Auch laissait filer des points a priori faciles en début de rencontre, le pied de Couzier n'étant pas encore réglé (7e, 10e). En face, Romain Teulet ne partageait pas ce souci. A défaut de scorer l'essai qui libérerait tout le public du stade Pierre-Antoine, l'arrière castrais profitait de l'indiscipline adverse pour bonifier les temps de jeu de ses partenaires. Même privé de Fleming, sorti prématurément pour un choc sévère reçu aux cervicales (31e), le CO restait maître de son sujet. Le jeu devenait de plus en plus fluide, alerte et il suffisait de l'expulsion temporaire de Bastide (31e) pour provoquer l'électrochoc. Christophers profitait d'une inspiration de McIntyre à l'entrée des 22 mètres pour percer le rideau auscitain et filer à l'essai (37e).

Plus fort, même à treize

La pause ne changeait pas vraiment la donne du match. Pierre-Henry Broncan, de son banc de touche, voyait ses hommes souffrir. Mais pas plier. Couzier, revigoré par un drop réussi juste après le quart d'heure de jeu, profitait de la moindre erreur adverse pour permettre aux siens de ne pas trop se laisser déborder. 19-9 à une demi-heure du terme de la rencontre, la performance était encourageante. Elle aurait pu l'être encore plus si les sorties de Capo Ortega (52e) et de Milford (60e) côté tarnais avaient été sanctionnées en points par les Auscitains. Au contraire, Castres continuait à appuyer sa domination en mettant plus d'intensité. Même à treize, grâce à la botte de Teulet, toujours aussi précis (56e, 77e).

Auch, méritant mais peu sexy dans le jeu, s'offrait en fin de rencontre un véritable baroud d'honneur. Une poussée commune qui devait obliger l'horloge à afficher près de cinq minutes de rab additionnel, un temps de jeu terrible au-dessus des forces de Mathieu Bonello, qui quittait les siens sur saignement (80+4). Salobert s'offrait une percée sur le flanc gauche au terme d'une action collective mais laissait traîner son pied en touche... Terrible. Auch ne saisissait pas le bonus défensif qui lui tendait les bras et Broncan pouvait toujours réclamer la vidéo, il ne l'obtenait pas. Ses hommes avaient, face à des Castrais parfaitement en phase avec leurs desiderata de revanche, respecté ses consignes. A lui désormais de les rendre plus ambitieuses, en espérant que ses troupes se montrent toujours aussi appliquées.

 - Eurosport
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |