L’Australie se cherche une mêlée

L’Australie se cherche une mêlée
Par Rugbyrama

Le 18/06/2010 à 14:25Mis à jour Le 18/06/2010 à 15:48

Ultra-dominée dans le secteur de la mêlée fermée samedi dernier face à l’Angleterre, où elle a encaissé deux essais de pénalité pour la première fois de son histoire, l’Australie devra relever la tête dans l’épreuve de force face au XV de la Rose ce samedi à Sydney sous peine de grosse désillusion.

La mêlée n’a jamais été l’un des points forts de l’Australie. Et les supporters wallabies commencent à s’habituer aux souffrances de son pack dans l’épreuve de force. On se souvient encore des critiques mémorables adressées au pilier droit Al Baxter, porté à l’échafaud après une prestation catastrophique contre l’Angleterre en 2005 dans l’antre de Twickenham. Tellement chahutés que les Australiens finirent par simuler les mêlées. Un comble sur le plan international. Plus récemment, les piliers Matt Duning et Guy Shepherson n’ont pas échappé aux griefs, à tel point qu’ils semblent tous deux écartés du groupe en vue de la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande.

Samedi dernier, les Australiens ont remis le couvert. Une nouvelle fois face aux Anglais où la punition fut monumentale. Pénalisés à sept reprises, les Wallabies encaissèrent même deux essais de pénalité. Une évènement historique. Cela n’était jamais arrivé dans l’histoire du rugby australien. Pourtant la première ligne, d’habitude mis sur le banc des accusés, n’attira pas les foudres de son sélectionneur Robbie Deans. Ce dernier a obstinément refusé de dramatiser la situation. Le capitaine Rocky Elsom est même venu l’appuyer en déclarant : "Les choses peuvent s’améliorer en une semaine si nous travaillons à fond dans ce domaine."

Une infirmerie bondée

Bref, on ne s’alarme nullement dans le groupe australien. A tel point que Robbie Deans a décidé de titulariser le même huit de devant pour le second test face au XV de la Rose qui voudra prendre sa revanche après le revers de Perth (27-17). Les médias aussies semblent tout de même dubitatifs sur la jeunesse des joueurs utilisés, tels Silesi Ma’afu, Ben Daley ou encore James Slipper, jeune communiant qui n’a participé qu’à trois matchs de Super 14 avec les Reds. Face à l’Angleterre il y a une semaine, les cinq joueurs de première ligne retenus ne dépassaient pas plus d’une cape sous le maillot australien.

Il faut aussi reconnaitre que les Walabbies accumulent les défections dans ce secteur en ce moment. Ben Alexander est blessé à un genou et a rejoint l’infirmerie tout comme Stephen Moore, Pet Cowan et Ben Robinson. Le talonneur Ttafi Polota-Nau, réputé bon pousseur, doit aussi renoncer pour affronter l’Angleterre à Sydney samedi. Sachant également que le réservoir n’est pas pléthore, l’encadrement de l’Australie doit donc composer avec les éléments du bord. Mais Deans fait front et surtout confiance à ces jeunes éléments. "Ils vont sans doute encore souffrir mais ce n’est pas grave. Ce sera l’occasion de s’aguerrir." Une entrée en matière sur la scène internationale bien délicate pour ces jeunes pousses mais n’oublions pas que, malgré ses problèmes en mêlée fermée, l’Asutralie dispose d’autres atouts qui lui permettent de compenser. Et de surtout gagner de nombreux matchs comme la semaine passé face à XV de la Rose (27-17).

L’équipe d’Australie : O'Connor ; Ioane, Horne, Giteau, Mitchell ; (o) Cooper, (m) Genia ; Pocock, Brown, Elsom (cap) ; Sharpe, Mumm ; Ma'afu, Faingaa, Daley.

Remplaçants: Edmonds, Slipper, Chisholm, Hodgson, Burgess, Barnes, Ashley-Cooper.

L’équipe d’Angleterre : Foden ; Cueto, Tindall, Hape, Ashton ; (o) Flood, (m) Youngs ; Moody, Easter, Croft ; Palmer, Lawes ; Cole, Thompson, Payne.

Remplaçants : Chuter, Wilson, Shaw, Haskell, Care, Wilkinson, Armitage.

0
0