estebanez france 2010 - DPPI
 
Article
commentaires
Test Match

"Gouttes game" les Bleus

"Gouttes game" les Bleus

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/11/2010 à 20:03 -
Par Rugbyrama - Le 13/11/2010 à 20:03
Malgré des conditions de jeu difficiles en raison de la pluie qui s'est abattue durant tout le match sur Nantes, l'équipe de France s'est montrée assez sérieuse pour s'imposer de manière confortable (34-12) contre les Fidji. Les Bleus ont inscrit trois essais contre aucun à leurs adversaires.

Les Français ont réussi l'essentiel à Nantes. Remporter le premier match de cette tournée automnale. Bien sûr, les Fidji n'étaient qu'un léger hors-d'oeuvre mais encore fallait-il ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre en raison des conditions climatiques difficiles. La rencontre n'a jamais atteint des sommets dans l'intensité et dans le volume de jeu mais l'équipe mixte de Marc Lièvremont a su ne pas s'embourber en s'appliquant notamment à perturber les Fidjiens sur les phases statiques (mêlées et touches). C'est d'ailleurs après deux avancées significatives dans l'épreuve de force que les Bleus marquaient leurs six premiers points sur pénalités (3e et 20e).

La pluie ne laissait pas de place à la fantaisie et les Bleus assuraient d'abord la domination territoriale grâce notamment à un Damien Traille sécurisant par son jeu au pied. Rassurant mais pas suffisant pour mater les Fidjiens. A force de jouer dans le camp adverse, les Français profitaient toutefois d'un coup de pouce de Napolioni Nalaga, peu inspiré et mis sous pression à la retombée d'un coup de pied de pénalité manqué par Dimitri Yachvili. Gêné par Julien Arias, l'ailier clermontois relâchait le ballon et David Marty, à l'affut, aplatissait le premier essai tricolore (33e). Pourtant, à la pause, rien n'était encore acquis (16-6).

La mêlée française récompensée

Mais ce mince écart permettait aux Français d'avoir un peu plus d'ambition lors de la reprise et ce dès le coup d'envoi avec une touche rapidement jouée par Dimitri Yachvili et Imanol Harinordoquy. Des intentions vite récompensées. Après un bon travail des avants dans l'axe, Fabrice Estebanez adressait une belle passe au pied pour Maxime Médard en bout d'aile (43e). La domination tricolore en touche et surtout en mêlée devenait trop forte et le navire fidjien commençait alors à prendre l'eau. Sans parler de naufrage, la proue s'affaissait dangereusement et un essai de pénalité, après plusieurs mêlées enfoncées, confirmait le déclin des Iliens (69e). Un essai qui permettait aux Français de donner un peu plus d'ampleur au score (34-12, après une dernière pénalité de Dimitri Yachvili).

Les Bleus pouvaient quitter La Beaujoire avec le sentiment du travail bien fait, salué par une chaude ovation du public nantais. Mais il n'est pas certain que Marc Lièvremont puisse retirer de nombreux enseignements de cette première sortie de l'automne. En revanche, les Bleus ont renoué avec le succès après le naufrage argentin de l'été dernier et c'est déjà une satisfaction avant de retrouver les Pumas à Montpellier samedi prochain, avant d'affronter l'Australie la semaine suivante. Un programme qui sera certainement plus révélateur pour le sélectionneur français.