Icon Sport

TEST MATCH - Le responsable de la sécurité des All Blacks inculpé pour espionnage

Le responsable de la sécurité des All Blacks inculpé pour espionnage
Par AFP

Le 07/02/2017 à 11:13Mis à jour Le 07/02/2017 à 11:29

TEST MATCH - L'équipe de Nouvelle-Zélande a fait part de son désarroi mardi après que le responsable de sa sécurité ait été inculpé pour avoir installé un dispositif d'espionnage dans l'hôtel des All Blacks à Sydney l'année dernière juste avant un match contre l'Australie.

"Honnêtement, les charges semblent étranges et difficiles à croire", a réagi l'entraîneur All Black Steve Hansen. "L'homme inculpé a travaillé pour les All Blacks et bien d'autres organisations depuis des années et c'est quelqu'un qui est respecté et en qui on fait confiance," a-t-il ajouté.

Steve Hansen (Nouvelle-Zélande)

Steve Hansen (Nouvelle-Zélande) Icon Sport

L'homme de 51 ans, dont le nom n'a pas été révélé, devra se présenter au tribunal le 21 mars prochain. La police de Nouvelle Galles du Sud (région de Sydney) s'est contentée de publier un communiqué dans lequel elle affirme qu'un homme a été inculpé pour avoir installé un dispositif d'espionnage dans une chaise de la salle de conférence de l'hôtel où résidaient les Blacks en août dernier.

L'espionnage : Pas suffisant pour battre les All Blacks

La découverte du dispositif était intervenue cinq jours avant un match contre l'Australie, largement remporté par les Blacks (42-8). A l'époque, le micro avait été découvert au cours d'une vérification de routine de la part du staff néo-zélandais, qui effectue toujours ce genre de procédure en déplacement.

0
0