Icon Sport

AFRIQUE DU SUD - FRANCE - La tournée est certes perdue mais il faudrait sauver les meubles

La tournée est certes perdue mais il faudrait sauver les meubles

Le 23/06/2017 à 17:54

TEST-MATCH - Le XV de France termine sa tournée d'été ce samedi à Johannesbourg. Si celle-ci est perdue, il reste un honneur à sauver pour des Bleus qui ont bien du mal à franchir un palier. Une nouvelle défaite mettrait un grand coup derrière la tête de Guy Novès et son groupe.

Le contexte

On y arrive : après une saison interminable, les Bleus effectuent à l'Ellis Park leur dernière sortie avant les vacances. Et pour partir l'esprit quelque peu tranquille, les joueurs du XV de France seraient bien inspirés d'enregistrer un résultat positif à Johannesbourg. Certes, la tournée est déjà perdue après les deux premières défaites à Pretoria et Durban mais ce serait réellement l'angoisse si la bande de Novès terminait par une (nouvelle) mauvaise note.

Cet affrontement face aux Springboks devait démontrer que les Bleus étaient sur la bonne voie après des tests de novembre encourageants et un Tournoi des 6 Nations correct (troisième place). Les objectifs sont loin d'être atteints. Sur le plan des résultats, là, c'est certain. Sur le plan du jeu, des hauts et des bas sont à noter même si le staff tricolore souligne pour sa part une "progression réelle".

Vidéo - À l'Ellis Park, les Bleus n'ont rien à perdre

01:15

Les lacunes existent toujours, c'est indéniable, et la France reste toujours engluée à une bien moyenne 8e place au classement World Rugby. Gagner permettrait de souffler un bon coup. Rattez confirme : "Si on finit sur une bonne note, ça n'effacera pas la tournée car tu en perds deux, mais il y aura du positif". Ce serait déjà ça. Car dans le même temps, les rivaux européens, bien qu'amputés de joueurs partis avec les Lions britanniques, enregistrent tous des résultats probants cet été.

Les face-à-face : avantage Afrique du Sud

Le XV de France et l'Afrique du Sud s'affronteront pour la 42e fois de leur histoire et pour l'heure, le bilan est nettement favorable aux Springboks avec 24 succès pour 11 revers. Sur le sol sud-africain, la tendance est quasi similaire : 6 petites victoires françaises en 23 rencontres.

Jefferson Poirot (XV de France) face à l'Afrique du Sud - 17 juin 2017

Jefferson Poirot (XV de France) face à l'Afrique du Sud - 17 juin 2017Icon Sport

Les joueurs à suivre : les yeux rivés au centre

S'il est un duel qui fait bien saliver, c'est celui entre les deux centres Jesse Kriel (23 ans, 18 sélections) et Damian Penaud (20 ans, 1 sélection). Le premier nommé revient de blessure après avoir très intéressant lors du premier test. Mieux, le centre des Bulls s'impose petit à petit comme le principal fer de lance de la ligne d'attaque des Boks. En face, Damian Penaud est attendu au tournant. Le Clermontois a un énorme potentiel et réussi ses premiers pas sur la scène internationale mais le plus dur commence : confirmer.

On suivra sinon de près les performances de Brice Dulin et Jules Plisson, relancés dans le grand bain. Le Bordelais Nans Ducuing remplace le Toulousain Yoann Huget, blessé et insuffisamment remis. Chez les Boks, à noter que 4 changements ont été effectués : le pilier droit Ruan Dreyer fera notamment ses grands débuts et le flanker Jean-Luc Du Preez sera pour la première fois titulaire.

Damian Penaud (XV de France) - 17 juin 2017

Damian Penaud (XV de France) - 17 juin 2017Icon Sport

4 stats à avoir en tête

0. Jamais le XV de France s'est incliné en quatre rencontres sur la pelouse de l'Ellis Park de Johannesbourg.

1. Nans Ducuing sera titulaire pour la première fois de sa carrière en équipe nationale. Le Bordelais débutera sur l'aile droite en lieu et place du Toulousain Yoann Huget, blessé et qui s'est fait poser quatre points de suture à une lèvre après un coup reçu lors du deuxième test.

6. Comme le nombre de joueurs français qui auront débuté les trois tests de la tournée d'été. Il s'agit de Poirot, Maestri, Camara, Picamoles, Vakatawa et Fickou.

23,8. L'une des faiblesses du XV de France cet été, c'est le secteur de la défense. Sur les deux premiers tests, les Bleus affichent un ratio de 23,8% de plaquages ratés. Un sérieux déchet. À titre de comparaison, les Springboks ont raté seulement 14,9% de leurs plaquages.

Raymond Rhule (Afrique du Sud) face à la France - 17 juin 2017

Raymond Rhule (Afrique du Sud) face à la France - 17 juin 2017Icon Sport

Ils ont dit

  • Nans Ducuing (ailier du XV de France)
" Le discours, c'est qu'il faut qu'on prenne conscience qu'on a du potentiel, que si on gomme certaines erreurs, on peut arriver à faire de belles choses"
  • Guy Novès (sélectionneur du XV de France)
" La progression est réelle, et vous êtes assez grand pour le voir, si vous en avez envie. En terme de rugby, même si fin juin c'est plus compliqué à ce moment de la saison, je sens une vraie évolution. Elle a été remise en question parce qu'on prend des essais que l'on pourrait éviter"
  • Jean-Baptiste Lafond (ancien international et consultant sur rugbyrama.fr)

Vidéo - Lafond : "Novès fait avec les joueurs qu'il a, et il n'a pas grand-chose"

04:31

Notre avis

On aimerait y croire. On a envie que le XV de France termine sur une bonne note et puisse nous redonner un peu le sourire. Mais après les deux premières défaites de cette tournée, l'optimisme n'est pas forcément de rigueur. On mise sur une courte défaite des Bleus, par moins de 5 points d'écart.

0
0