Saint André - XV de France entraînement - janvier 2014 - Icon Sport
 
Test Match

XV de France : Les cinq choix forts de Saint-André pour le second test-match face à l'Australie

Les cinq choix forts de Saint-André pour le second test-match face à l'Australie

Par Hélène BRASSEUR
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/06/2014 à 07:56 -
Par Hélène BRASSEUR - Le 12/06/2014 à 07:56
Philippe Saint-André a changé beaucoup de choses dans la composition du XV de France qui affrontera les Wallabies pour le second match de la tournée d'été, qui aura lieu samedi à Melbourne. Les cinq points à retenir.
 

Un grand ménage dans le XV de départ

L'annonce de la composition n'a pas surpris. Après la sévère déconvenue subie lors du premier test (défaite 50-23), le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a effectué dix changements dans son XV de départ. Un changement qu'il estime plus que logique : "Quand on prend autant de points et qu'on fait une performance de piètre qualité, c'est tout à fait normal qu'il y ait du turnover dans ce groupe", juge-t-il. Un turnover "normal" donc, mais sans doute nécessaire pour effacer la "honte" ressentie par le groupe. On s'en doute aussi, le coaching permet de faire souffler les organismes et de tester des joueurs qui ont pu se reposer après une arrivée tardive ou une saison éprouvante. On pense aux finalistes castrais et toulonnais, comme Mathieu Bastareaud ou Rémi Tales, qui intègrent l'équipe pour ce week-end. Mais une justification en cache souvent une autre. Philippe Saint-André et son staff ont, à l'évidence, commis des erreurs lors du match. On a trop vu que certains joueurs ne semblaient pas du tout à l'aise dans leur rôle. L'heure est à la rectification: "On attend une énorme rébellion samedi soir contre l'Australie."

Le retour de Thierry Dusautoir

Nicolas Mas avait hérité du brassard de capitaine la semaine dernière, à Brisbane. Le pilier montpelliérain n'aura pourtant pas sû trouver le leadership nécessaire à l'équipe de France, et qui a manqué sur toute la rencontre. En cela, Thierry Dusautoir aura un rôle capital. L'expérience du flanker toulousain à la tête des Bleus devrait faire beaucoup de bien au groupe, comme le précise Saint-André: "Il va nous amener son expérience, sa stabilité, et sa grinta." Dusautoir ne se sentait pas prêt la semaine dernière. Il doit l'être aujourd'hui pour sonner la révolte.

Thierry DUSAUTOIR - France Tonga - 16 novembre 2013
Thierry DUSAUTOIR - France Tonga - 16 novembre 2013 - Icon Sport

L'expérience des piliers mise sur le banc

Nicolas Mas a vraiment passé un match cauchemardesque à Brisbane. Capitaine malheureux, il n'a pas su non plus se montrer à la hauteur en mêlée et se voit renvoyé du XV de départ, tout comme le gaucher Thomas Domingo. Une petite révolution quand on pense à la longévité de ces joueurs au sein des Bleus. Mais peut-être sont-ils à bout de souffle aujourd'hui ou seulement épuisés de leur saison en club... Après les avoir vus autant dépassés face aux XV australien, la question peut se poser. La préparation du test de Melbourne fait donc la part belle à la fraîcheur puisque Rabah Slimani et Alexandre Ménini débuteront la rencontre. Slimani se voit récompensé de sa "très belle rentrée en deuxième mi-temps" à Brisbane. Saint-André a expliqué le cas Ménini: le pilier toulonnais sera testé pour confirmer sa belle fin de saison.

Aucun deuxième ligne dans les remplaçants

Pari risqué: le staff du XV de France a décidé de ne mettre aucun joueur de deuxième ligne sur le banc des remplaçants, alors qu'il y a tout de même six avants en réserve, pour mieux résister en défense, et notamment Louis Picamoles qui fait son retour dans le groupe. Cela peut sembler assez dangereux au vu de l'intensité physique que demande ce poste. Mais Philippe Saint-André pourrait faire un nouveau test: Bernard Le Roux, qui figure dans les remplaçants, pourrait être utilisé en tant que deuxième ligne. Un nouvel exercice de polyvalence au sein du XV de France. A voir si cela marchera face aux Wallabies.

Parra et Tales reprennent la charnière

Morgan Parra s'est fait entendre la semaine dernière. C'est lui qui a fait l'entrée la plus brillante parmi les remplaçants. C'est lui qui a sauvé l'honneur des Bleus en transperçant la défense australienne pour aller marquer. Et cela fait un énorme différence. Cela implique notamment que le laisser sur le banc des remplaçants aurait été incompréhensible. Quant à Rémi Tales, il a tout de même mené son club jusqu'en finale de Top 14. Il pourrait bien aider à remettre le XV de France dans le sens de la marche, notamment après un temps raisonnable de récupération. Il y a toujours beaucoup de concurrence à la charnière, mais Philippe Saint-André a tranché pour le changement. Même si Michalak reste sur le banc, sa polyvalence et son expérience pouvant s'avérer plus que précieuses.

Morgan Parra - france tonga - 16 novembre 2013
Morgan Parra - france tonga - 16 novembre 2013 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×