Afrique du Sud - Novembre 2013 - Icon Sport
 
Test Match

Tournée d'automne 2013 - Afrique du Sud: le rouleau-compresseur est reparti

Afrique du Sud: Le rouleau-compresseur est reparti

Par Matthieu Pelissier
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/11/2013 à 17:22 -
Par Matthieu Pelissier - Le 18/11/2013 à 17:22
Depuis sa cinglante élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 2011, l'Afrique du Sud a entrepris de rebâtir une équipe et réussi avec un amalgame de joueurs, qui a étalé sa force en 2013.
 

Seuls les All Blacks champions du monde, en passe d'écrire une page d'histoire du rugby, ont battu cette saison les Springboks, redevenus un rouleau-compresseur (2 défaites pour 9 victoires). L'élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 2011 - la pire performance de la sélection dans le tournoi avec l'édition 2003 -- a été vécue comme une humiliation par la nation double championne du monde (1995, 2007) et a été l'occasion d'une grande remise en cause. Le très controversé sélectionneur Peter de Villiers a été remplacé par Heyneke Meyer, premier entraîneur à mener une franchise sud-africaine à un titre de Super 14 avec les Bulls en 2007. Plusieurs cadres trentenaires sacrés champion du monde en 2007 ont également quitté la sélection. Les légendes John Smit et Victor Matfield, les deux Springboks les plus capés de l'histoire (respectivement 111 et 110 sélections), ont pris leur retraite internationale, d'autres comme Fourie du Preez, Jaque Fourie et Danie Rossouw ont choisi de s'exiler dans le lucratif championnat japonais, tournant de facto le dos à la sélection car seuls les joueurs jouant en Afrique du Sud pouvaient alors prétendre à l'équipe nationale.

Un pack retrouvé

Butch James et CJ van der Linde n'ont plus été convoqués, Bakkies Botha, blessé à un tendon d'Achille juste avant le quart de finale, a été longtemps absent, et d'autres ont également connu par la suite des blessures à répétition qui les ont tenus à l'écart de la sélection (Spies, Brussow, Burger, Pietersen...). Ces absences ont lancé dans l'arène une nouvelle génération dont certains membres comme Pat Lambie et François Hougaard, avaient été aperçus durant le Mondial. Au gré d'une année 2012 mitigée (7 victoires, 2 nuls, 3 défaites), des jeunes comme l'impressionnant deuxième ligne Eben Etzebeth, le centre JJ Engelbrecht et l'arrière-ailier Willie Le Roux se sont fait leur place. D'autres, moins jeunes, ont également gagné leurs galons comme le talonneur Adriaan Strauss (28 ans), le deuxième ligne Flip van der Merwe (28 ans), les troisièmes lignes François Louw (27 ans), Duane Vermeulen (27 ans) et Willem Alberts (29 ans) notamment dans un pack redevenu intraitable. Lors de leurs six matches du Four Nations, les Springboks n'ont pas perdu une mêlée, ont connu une réussite en touche de 89,8% et ils ont n'ont quasi jamais perdu le ballon dans un ruck (95% de ballons gardés, 96% pour les All Blacks).

Avec dix champions du monde

Certaines expériences n'ont toutefois pas été concluantes comme à l'ouverture où le jeune Johan Goosen (21 ans) ou Patrick Lambie (23 ans) n'ont pas encore réussi à prendre la place de titulaire à Morné Steyn. Pragmatique, la Fédération sud-africaine (SARU) a assoupli ses règles de sélection en permettant de retenir des joueurs évoluant à l'étranger. Du Preez (67 sélections) a alors été rappelé pour le Four Nations, puis Jaque Fourie (71 sélections) et le deuxième ligne Bakkies Botha (77 sélections) pour la tournée de novembre. Morné Steyn (53 sélections) et Bryan Habana (94 sélections), transférés au Stade Français et à Toulon à l'intersaison, ainsi que le joueur de Bath François Louw (27 sélections), figurent également dans le groupe présent en Europe, qui compte un total de dix champions du monde 2007. Tout en étant consciente de ne pas pouvoir rivaliser avec les salaires proposés au Japon ou en France, la SARU a poursuivi simultanément sa volonté de garder au pays ses meilleurs éléments au moins jusqu'en 2015. Elle a annoncé la prolongation de dix joueurs dont le capitaine emblématique Jean de Villiers (95 sélections), les frères du Plessis, et Eben Etzebeth.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×