Morne Steyn - Afrique du Sud - Coupe du monde 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Tests de novembre, France-Springboks - L’Afrique du Sud sort l’artillerie lourde

Les Springboks sortent l’artillerie lourde contre les Bleus

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/11/2013 à 13:14 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 20/11/2013 à 13:14
Le sélectionneur sud-africain Heyneke Meyer vient de dévoiler l’équipe qui affrontera la France à Saint-Denis samedi soir. Six changements sont à noter par rapport à la semaine dernière. En bref, les cadres sont de retour.

Fini de rigoler. Après la promenade de Murrayfield (victoire 28-0 contre l’Ecosse), l’Afrique du Sud compte terminer cette tournée en marquant l’Europe au fer rouge, deux semaines après sa victoire au Pays de Galles (24-15 au Millenium Stadium). Et pour ce faire, Meyer a choisi de rappeler ses cadres, préservés la semaine dernière. Aussi, il a effectué pas moins de six changements. Tout d’abord, la première ligne: Exit la triplette Steenkamp-Strauss-Malherbe, place au retour de l’impressionnant gaucher Mtawawira, du puissant droitier Oosthuizen, ainsi que du rugueux Bismarck Du Plessis, nommé vice-capitaine pour ce match. En deuxième ligne, le Toulonnais Bakkies Botha cède sa place à son héritier, le prodigieux Eben Etzebeth qui à seulement 22 ans compte déjà 23 sélections. Meyer a en revanche choisi de conserver sa redoutable troisième ligne qui affiche une moyenne de 120 kilos sur la balance, composée par Alberts, Vermeulen, et Louw. Ce dernier, qui avait quitté Murrayfield sur civière, est finalement bien de la partie.

Charnière toute neuve

Autres changements d’importance et qui peuvent en dire long sur la stratégie adoptée par Meyer, ceux opérés au niveau de la charnière. Exit Du Preez et le jeune Lambie, place aux expérimentés Ruan Pienaar à la mêlée et Mornè Steyn à l’ouverture. Comme on le sait, ce sont deux buteurs de classe internationale. Mais surtout, ce sont des joueurs capables de faire le siège du camp adverse grâce à la puissance et à la précision de leur jeu au pied.

Les Bleus sont donc prévenus: ils devront se montrer capables de sortir de leur camp le plus proprement possible s’ils ne veulent pas s’exposer à une avalanche de points. Enfin, Meyer a gardé la même ligne d’attaque avec le capitaine Jean De Villiers en premier centre, associé à Jaque Fourie, lesquels seront entourés des ailiers Bryan Habana et JP Pietersen, auteur d’un excellent match à Murrayfield. A l’arrière, on trouvera le non moins talentueux Willie Le Roux. Les Bleus ont compris le message.

Le XV de départ: Le Roux ; Pietersen, Fourie, De Villiers (cap), Habana ; (o) Steyn, (m) Pienaar ; Alberts, Vermeulen, Louw ; Van der Merwe, Etzebeth ; Oosthuizen, B. Du Plessis, Mtawarira.

Les remplaçants: Strauss, Steenkamp, Adriaanse, Botha, Du Toit, Kolisi, Vermaak, Lambie.

 
 

commentaires


  • toMa Cmoi 6322/11/2013 05:50

    Y-a pas, c'est de la grosse équipe en face !!

  • Kairakau21/11/2013 23:44

    on se rassure tout le temps contre les ABs...puis après on prend une gifle par les italiens ...

  • rugbys21/11/2013 20:18

    Et à ceux qui disent que l'on a une mêlée plus mobile et bien je pense que depuis le temps cela se saurait si la mobilitée prenait le pas sur des ours !! plus ça va et plus les joueurs sont costaud et une Twingo contre un mur sera toujours une Twingo contre un mur... le plus costaud à une bonne longueur d'avance!! :)